Accueil |

Épistémologie

       

REDIRECT

Le mot épistémologie vient du grec épistémê («connaissance Â», «science Â») et logos (« discours Â»).

L'épistémologie est une réflexion sur la science : c'est une partie de la philosophie qui s'intéresse au savoir en tant que tel, un discours rationnel sur la connaissance scientifique. La philosophie des sciences étudie ainsi la connaissance scientifique d'un point de vue critique.

Qu'est-ce que le savoir ? Comment l'acquérir? Comment s'en servir? Pourquoi le chercher ou s'en servir ? L'épistémologie peut s'intéresser à  établir une classification des sciences, à  définir des catégories.

Sommaire
1 Questions épistémologiques fondamentales
2 Thèmes épistémologiques
3 Histoire de l'épistémologie
4 Bibliographie indicative
5 Voir aussi

Questions épistémologiques fondamentales

Le problème du protocole d'observation

Au début du XXème siècle, certains philosophes, dans une perspective fondationaliste, se sont posés la question de savoir s'il était possible d'isoler des faits d'observation, bases de la généralisation et de la connaissance. On peut distinguer schématiquement deux points vue :

L'induction

L'induction consiste à  passer de cas singuliers à  une proposition générale. Le problème est de savoir si nous sommes justifiés à  croire que nous pouvons prédire un quelconque fait d'après nos théories. Par exemple, nous avons observé que le soleil, jusqu'ici, se lève le matin. Mais rien ne semble justifier notre croyance au fait qu'il se lèvera encore demain. Ce problème a été jugé insoluble par
Hume, pour lequel notre croyance relève de l'habitude

Les lois de la nature

La loi a d'abord été conçue comme une relation entre une cause et un effet. Mais face à  la contingence de la nature, certains penseurs, et notamment Guillaume d'Ockham, furent amenés à  formuler l'idée que l'expression de la nécessité des lois de la nature s'exprime sous la forme d'une proposition hypothétique du type : si... alors...

L'explication scientifique

L'unité des sciences

Thèmes épistémologiques

L'épistémologie produit un savoir sur le savoir. Elle est donc réflexive. Cet aspect fait de celle-ci une discontinuité de la philosophie, l'un des points de départ possibles, et non pas un domaine d'application parmi d'autres. Voir Cybernétique, logique épistémique.

Savoir :

Transmission du savoir : pédagogie, rhétorique et zététique.

Histoire de l'épistémologie

Aristote, Bachelard, Cercle de Vienne, Descartes, Pierre Duhem, Kant, Alexandre Koyré, Laplace (déterminisme), Guillaume d'Ockham, Poincaré, Karl Popper, Quine, Thomas Kuhn, Stengers, Ayn Rand.

Histoire de la physique.

Bibliographie indicative

Voir aussi

Recherche scientifique | Méthodologie | Gnoséologie | Typologie épistémologique | Sociologie des sciences | Science War


Théorie de la connaissance
Concept | Conscience | Croyance | Dialectique | Empirisme | Épistémologie | Espace | Imagination | Jugement | Langage | Logique | Mémoire | Métaphysique | Pensée | Phénoménologie | Philosophie du langage | Raison | Rationalisme | Réalité | Science | Sciences cognitives | Temps | Vérité