Accueil |

Éthique

           

L'éthique est classiquement considérée comme l'une des trois branches de la philosophie, à  cà´té de la physique et de la logique (par exemple, chez les Stoiciens, chez Kant). L'éthique est la connaissance normative du comportement humain, dont la fin est la connaissance et l'action droites : les Stoiciens grecs privilégient la connaissance, les Romains l'action. Pour ces philosophes, il s'agit de connaître les normes de la nature, c'est-à -dire de la raison (car le monde physique est informé selon ses lois qui sont l'expression du divin) ; cette connaissance est la sagesse, état de la psychè (à¢me) qui la rend en quelque sorte invincible. En ce sens, l'éthique suppose une maîtrise surhumaine des passions ; au point de vue des Anciens, cette maîtrise rapproche du dieu du monde.

L'usage moderne de ce mot tend à  le rendre équivalent à  "morale". L'éthique se vit d'abord comme une affaire personnelle, la conduite de chacun relevant ultimement de sa seule conscience individuelle.

Cependant, du fait que l'éthique des uns n'intéresse les autres qu'au point de vue de l'interaction sociale entre les hommes, on discute et analyse souvent l'éthique comme un ensemble de règles (par exemple code éthique d'une profession) et de shémas de coopération.

Voir aussi

Morale; Droit; Utilitarisme; Psychologie évolutionnaire
Bioéthique
éthique managériale, déontologie professionnelle, comité d'éthique, gouvernance
résolution de conflit, netiquette

Liens externes

The Foundations of Morality de Henry Hazlitt.