Accueil |

Agriculture extensive

L'agriculture extensive est une forme d'agriculture qui ne maximise pas la productivité du sol. Pratiquée généralement sur de vastes étendues, elle se caractérise par des rendements à  l'hectare relativement faibles.

Il existe en fait deux formes d'agriculture extensive :

La persistance de ces formes d'agriculture extensive est liée à  différents facteurs : Elle révèle dans certains cas une maîtrise insuffisante du territoire et nécessite, souvent, une réforme agraire.

L'agriculture extensive s'oppose à  l'agriculture intensive, qui se caractérise par des rendements à  l'hectare très élevés et dont la forme extrême est l'agriculture hors-sol.

En Europe, l'agriculture extensive est assimilée à  l'agriculture traditionnelle propre à  certaines régions défavorisées sous l'angle des conditions naturelles : agriculture de montagne, agriculture traditionnelle de certaines régions méditerranéennes. La politique agricole commune qui a favorisé à  ses début l'intensification de l'agriculture s'oriente depuis sa dernière réforme, adoptée en 2003, vers une nette désintensification, notamment par le découplage des subventions par rapport à  la production. Certains groupes de pression, comme la Confédération paysanne en France, prà´nent le développement d'une certaine forme d'agriculture extensive, considérée comme plus durable, à  condition qu'elle préserve l'emploi et le niveau de revenu des agriculteurs.

Voir aussi

Agriculture