Accueil |

Agriculture intensive

L'agriculture intensive est un système de production agricole caractérisé par l'usage important d'intrants, et cherchant à  maximiser la production par rapport aux facteurs de production, qu'il s'agisse de la main d'Å“uvre, du sol ou des autres moyens de production (matériels, intrants divers).

Elle est parfois également appelée agriculture productiviste. Elle repose sur l'usage optimum d'engrais chimiques, de traitements herbicides, de fongicides, d'insecticides, de régulateurs de croissance, de pesticides...
Elle fait appel aux moyens fournis par la technique moderne, machinisme agricole, sélection génétique, irrigation et drainage des sols, culture sous serre et hors-sol, etc.

La notion d'agriculture intensive est relative. Elle peut chercher à  maximiser la productivité du sol, en augmentant les facteurs humains et financiers. C'est par exemple le cas des élevages hors-sol ou des cultures en serre. Elle peut au contraire chercher à  réduire la main d'Å“uvre par le recours à  la mécanisation sur de grandes surfaces, c'est le cas de la céréaliculture des pays développés. Elle s'oppose en cela à  l'agriculture extensive.

L'agriculture intensive a permis d'augmenter très fortement les rendements au cours du XXe siècle et de diminuer corrélativement les coà»ts de production. Les gains de productivité réalisés ont autorisé la trés forte diminution de la population agricole dans les pays développés (elle ne représente plus que 2 à  3 % de la population active), en assurant non seulement la couverture des besoins de la population agricole, mais également un surplus destiné à  couvrir ceux de la population non agricole et les exportations, contribuant ainsi à  corriger, en partie, les déséquilibres alimentaires existant sur la planète.
L'intensification de l'agriculture datant des années 1960 à  1980 est aussi connue sous le terme de révolution verte.

Les pays en voie de développement n'ont souvent pas pu bénéficier des avantages de l'agriculture moderne en raison en particulier d'un climat défavorable, de l'insuffisance du capital financier, d'un manque de savoir-faire et dans un certains nombre de pays de conditions politiques défavorables.

L'agriculture intensive est parfois pratiquée aux dépens des considérations environnementales, d'o๠son rejet par de nombreux producteurs et consommateurs. Elle peut également être associée à  l'utilisation des organismes génétiquement modifiés, et à  pu être mise en rapport avec les crises alimentaires telles que la maladie de la vache folle.

Voir aussi

systèmes de production agricole - agriculture biologique - agriculture écologique - agriculture raisonnée - révolution verte