Accueil |

Alan Smithee

 

Cet article fait partie de la série
Cinéma
Listes
Acteurs/actrices
Réalisateurs/réalisatrices
Scénaristes
Films (titres français)
Films non francophones
Voir aussi
L'invention du cinéma
La projection
Les festivals
Les récompenses
Les genres
Les effets spéciaux
Sociétés de production
françaises
américaines
Cinémas nationaux
Allemagne-Chine
France-Inde
Japon-Russie
États-Unis

Alan Smithee est le pseudonyme utilisé aux États-Unis par les réalisateurs déboutés ou mécontents de leur film. Alan Smithee est d'ailleurs l'anagramme ironique de The Alias Name (le nom d'emprunt en français).

Dans un pays o๠l'Oscar du meilleur film est toujours attribué à  son producteur, la Directors Guild of America s'est battue pendant des années pour imposer le metteur en scène comme l'auteur du film. A contrario, elle n'autorise pas un réalisateur à  utiliser un pseudonyme ou à  demander le retrait de son nom du générique. S'il estime que son travail a été baffoué par son producteur, un réalisateur peut néanmoins saisir la DGA. Si sa requête est acceptée, celle-ci l'autorise à  signer son film Alan Smithee.

Le premier film signé Alan Smithee est Une poignée de plombs (Death of a gunfighter) réalisé en 1967 par Don Siegel et Robert Totten.