Accueil |

Animal

              

Les animaux ou métazoaires sont des êtres multicellulaires capables d'appréhender leur environnement et de s'y déplacer volontairement. Ils forment l'une des subdivisions appelées règnes des Eucaryotes.

classification
Règne: Animalia
Références
ITIS 69548
Embranchements
  • parazoaires
  • mésozoairess
    • placozoaires
    • orthonectides
    • rhombozoaires
  • eumétazoaires
    • Diploblastiquess ou Radiata
      • cnidaires (coraux, méduses...)
      • cténaires
    • Triploblastiquess ou Bilateria
      • protostomiens
        • ecdysozoaires
          • arthropodes (dont les arachnides, les crustacés, les insectes...)
          • tardigrades
          • onichophores
          • némathélminthes (vers ronds)
          • gastrotriches
          • priapulides
          • kinorynchiens
        • lophotrochozoaires
          • spiraliens
            • plathelminthes (vers plats dont de nombreux parasites)
            • annélides (vers segmentés)
            • gnathostomulides
            • echiurides
            • mollusques (dont pieuvres, escargots, moules...)
            • nemertes
            • sipunculiens
          • lophophoriens
            • bryozoaires
            • phoronidiens
            • brachiopodes
          • entoproctes
          • chétognathes
          • pogonophores
          • rotifères
      • deutérostomiens
        • échinodermes (étoiles de mer, oursins...)
        • hémichordés
        • chordés (dont font partie les vertébrés)

Classification des embranchements du règne animal (métazoaires)

On classe chaque espèce recensée dans une arborescence du règne animal, partant de l'embranchement. Chaque embranchement est composé de classes, elles-mêmes divisées en ordres, puis en familles, et enfin en genres. Les noms latins donnés aux espèces sont composés de deux mots, indiquant le genre et l'espèce.

Cette classification repose essentiellement sur des critères moléculaires (comparaison de séquences d'ADN). Cette méthode de classification qui est particulièrement fiable lorsqu'elle est reproduite en utilisant un grand nombre de séquences différentes, a comme inconvénient de manquer parfois de "résolution". Ainsi la répartition des embranchements entre spiraliens et lophophoriens repose encore sur des critères embryologiques. Bien sà»r comme toute classification, celle-ci est sujette à  évolution.

Alors que la plupart des branches constituent différents niveaux de complexité (par exemple les triploblastiques dérivent des diploblastiques) la divergence protostomien/deutérostomien correspond à  deux choix d'organisation totalement opposés ne dérivant pas l'un de l'autre, mais ayant une origine commune.

Voir également