Accueil |

Assurance

     

L'assurance est l'activité qui consiste à  protéger un individu ou une entreprise de la réalisation d'un risque dont les conséquences, principalement financières, pourraient compromettre la poursuite de leur activités.

Sommaire
1 Fonctionnement
2 Types d'assurance
3 Comment vivent les assureurs ?
4 Hasard, jeux et assurance

Fonctionnement

L'assureur et l'assuré conviennent de la nature de l'évenement (plus généralement une liste d'évenement et d'objet, d'o๠le terme de police d'assurance, de l'italien médiéval policia : liste), de la prime que l'assuré paye à  l'assureur. En cas de réalisation d'un évenement listé, l'assureur s'engage à  assister l'assuré (financièrement, juridiquement, etc.)

Par exemple, un armateur assure un bateau, et reçoit le paiement si le navire est endommagé ou détruit. Une assurance-vie garantira le paiement d'une pension si l'assuré atteint un certain à¢ge alors que l'assurance-déçès produira ces effet dans le cas contraire, etc. Un automobiliste impliqué dans un accident pourra bénéficier de l'appui de l'assurance devant les tribunaux et éventuellement d'une somme pour régler les dommages dont il est responsable.

Il est possible de souscrire une assurance pour tout évenement relatif à  la propriété d'un Bien meuble ou d'un Bien immeuble (au sens juridique), de la vie, de la santé etc.

Si l'assurance ne réduit pas le risque spécifique de l'assuré, elle permet de mutualiser ce risque en traitant un grand nombre de dossiers similaires (voir le mutualisme). L'assureur adapte donc la prime qu'il réclame à  chaque assuré en fonction du nombre de souscripteur et de la probaibilité de réalisation de ce risque (loi des grands nombres, voir probabilités et statistiques). Bien entendu l'assureur prévoit aussi, dans ce calcul de la prime, sa part de bénéfice.

Ainsi, l'assureur rend possible des la réalisation de diverses activités risquées et contribue à  la création de richesse.

Types d'assurance

Voir Types de contrats d'assurances

Comment vivent les assureurs ?

Les compagnies d'assurance placent l'argent que leurs assurés leur versent (prime). En effet, l'argent qui leur est versé n'est pas reversé immédiatement à  l'assuré : il faut que le risque assuré se réalise, ce qui n'arrive parfois jamais. C'est ce que l'on appelle en anglais le float.

Ces grosses sommes d'argent placées peuvent rapporter des intérêts et assurer (!) ainsi aux compagnies des revenus confortables et cela même si elles doivent ensuite reverser un capital à  un assuré ayant subi un accident.

Toutefois, on comprend aisément que si un risque se réalise simultanément pour un grand nombre d'assuré (intempéries, catastrophe naturelle, etc.), l'argent que doit verser l'assureur peut venir réduire fortement ses perspectives de gains. C'est le cas s'il doit débloquer des avoirs bloqués pour régler des victimes d'une tempête. L'assureur augmentera alors ses primes à  venir pour compenser le manque à  gagner.

Enfin, une dernière possibilité est offerte aux assureurs : ils peuvent réassurer leurs propres risques auprès de compagnies encore plus grandes ; c'est la réassurance.

Hasard, jeux et assurance

Curieusement, les activités de jeux de hasard (lotteries, etc.) sont similaires à  l'assurance : dans les deux cas, on paye une petite somme, et si un évènement rare se produit, on reçoit une grosse somme.

Il est important dans les deux cas que l'évènement soit assez rare, et que, pour ce qui concerne l'assurance, le fait d'être assuré ne modifie pas les comportements face aux risques (aléa moral), sinon l'assureur n'équilibre plus ses comptes.