Accueil |

Awélé

 


Cet article fait partie de la série
Jeu de société
Types de jeux
Jeu de cartes
Jeu de hasard
Jeu de plateau
Jeu de réflexion
Jeu de stratégie abstrait
Jeux modernes
Auteurs de jeux
Editeurs
Prix et récompenses
Concours de créateurs
Jeux spécialisés
Jeu de figurines
Jeu de guerre
Voir aussi
Jeu d'aventure
jeu vidéo
Grandeur nature
Jeu de cartes à  collectionner
jeu en ligne
Livre-jeu
L'awélé ou awalé est un d'origine africaine, considéré comme le jeu d'échecs africain.

Sommaire
1 Les autres noms
2 Les légendes
3 Le plateau et les graines
4 Les règles
5 Lien externe

Les autres noms

Ce jeu s'est propagé dans de nombreux pays d'Afrique, puis aux Caraà¯bes, c'est pourquoi on lui trouve de nombreux noms. En voici quelques-uns: Adi, Adita-ta, Adji, Ajwa, Awari, Ayo, Ayo-ayo, Bawo, Chisolo, Congkak, Coo, Coro, Dara, Gepeta, Gilberta, Kalak, Kasonko, Layo, Lela, Mancala, Nocholokoto, Omweeso, Ourin, Ourri, Oware, Owaré, Schach, Wallé, Wari...

Les légendes

Ils ont marché longtemps, très longtemps à  travers le désert, jusqu'à  ce qu'ils arrivent au bord de la mer. Ils ont fait des provisions de coquillages puis sont repartis dans leur village. En chemin, ils ont fait des trous dans le sable pour stocker les coquillages. C'est ainsi qu'est né le jeu: des coquillages dans des trous. Voici l'une des légendes sur la naissance de ce jeu, mais tout comme ses noms et ses règles, elles sont nombreuses.

Certaines légendes massaà¯s racontent que le jeu a été créé par le premier homme, d'autres disent que l'homme et la femme se marièrent afin d'avoir plus de temps pour jouer à  l'awélé.

On dit aussi que l'arbre qui produit les graines servant au jeu n'existe que dans ce but.

Le plateau et les graines

Le plateau ressemble, dans son modèle transportable, à  deux demies bà»ches reliées par des charnières. Il est généralement en bois et est creusé de deux rangées de six trous, avec parfois deux plus gros trous sur les bords.

Les graines sont parfois remplacées par des billes ou des caillous. Mais la plupart du temps, ce sont des graines venant de l'arbre Caesalpinia bonduc. Elles ressemblent à  des olives vertes mais sont moins périssables si on ne les perd pas.

Les règles

Les variations étant innombrables (on dit qu'il y a autant de règles que de villages africains), nous n'en détaillerons qu'une qui est relativement courante.

Ces règles sont plus simples qu'il n'y paraît. Elles sont rapidement assimilées par les débutants qui réalisent rapidement de très beaux coups, ce qui en fait un jeu très agréable pour tous et dans toutes les situations.

Lien externe