Accueil |

Beauvais

Région Picardie
Département Oise
Arrondissement 14 cantons
258 communes
209 540 habitants
Cantons chef-lieu de 3 cantons
(9 communes,
61 734 habitants)
Nom des habitants Beauvaisiens
Population totale (1999) 57 355 habitants
sans doubles comptes (1999) 55 392 habitants
Unité urbaine (1999) 59 003 habitants
Aire urbaine (1999) 100 733 habitants
Intercommunalité (2004) Communauté d'Agglomération
74 547 habitants
Superficie 3 331 ha

Beauvais est une ville du nord de la France, chef-lieu du département de l'Oise (60), sur le Thérain.

Sommaire
1 Histoire
2 Géographie
3 Monuments
4 Économie
5 Administration
6 Jumelages
7 Lien externe

Histoire

Connue sous le nom de Cà¦saromagnus sous l'Empire romain, la ville tire son nom de la tribu des Bellovaques, dont elle était la capitale. Beauvais devient le chef-lieu d'un comté au IXe siècle, qui est ensuite cédé aux évêques de la ville, qui par la suite rejoignirent les rangs de la France.

En 1346, la ville eut à  se défendre contre les Anglais, et fut assiégée en 1433. Un nouveau siège en 1472 par le duc de Bourgogne, a été rendu célèbre par l'héroà¯sme des femmes, sous le commandement de Jeanne Hachette, dont le souvenir est encore célébré par un défilé le 14 octobre, dans lequel les femmes précèdent les hommes.

Pendant la seconde Guerre mondiale, Beauvais, qui servait de gare de triage, a été rasée à  80% surtout par les bombardement alliés. Une grande partie des constructions datant du Moyen-à‚ge et de la Renaissance ont été détruites.

Géographie

Beauvais s'étend au pied de collines boisées, sur la rive gauche du Thérain, au confluent de l'Avelon. Ses vieux remparts ont été détruits, et la ville est maintenant entourée de boulevards, par delà  lesquels s'étendent des branches du Thérain. La ville est aussi dotée de vastes promenades au nord-est.

Monuments

Cathédrale Saint-Pierre

La cathédrale Saint-Pierre, qui est probablement une des plus admirables Å“uvre de l'architecture gothique, est renommée pour ne pas avoir de nef — seule la première travée a été construite — et posséder le plus haut chÅ“ur gothique au monde (47 mètres).

Une petite église romane du Xe siècle du nom d'Église de la Basse Å’uvre occupe l'emplacement initialement prévu pour la construction de la nef. Commencée en 1247, la construction de la cathédrale a été interrompue suite à  la chute des voutes du chÅ“ur en 1284, et une seconde fois en 1573 suite à  l'effondrement de la flèche, trop ambitieuse, qui s'élevait à  150 m. Depuis, très peu de modifications ont été apportées à  l'édifice. Le transept a été construit entre 1500 et 1548.

Ses façades, particulièrement celles au sud, exposent toutes les richesses de l'art gothique. Les portes des portails nord et sud sont respectivement l'Å“uvre de maitre artisants de l'époque gothique et de la renaissance. L'église possède une horloge astronomique (1866) ainsi que de nombreuses tapisseries du XVe et du XVIIe siècle. Les vitraux des XIIIe, XIVe et XVIe siècles en constituent le principal intérêt artistique ; les plus beaux d'entre eux sont l'Å“uvre d'Engrand le Prince, artiste de la Renaissance, originaire de Beauvais. On lui doit aussi quelques uns des vitraux de l'église Saint-Étienne, la deuxième de la ville, et par la même raison un témoignage intéressant de la période de transition entre le style Roman et le style gothique.

Autres intérêts

On trouve, aux alentours de la place de l'hà´tel de ville et de la cathédrale, de nombreuses maisons datant du XIIe au XVIe siècle. à€ cà´té de l'hà´tel de ville, construit en 1752, se tient la statue de Jeanne Hachette. Le palais épiscopal, qui sert maintenant de palais de justice, a été construit au XVIe siècle en partie au-dessus des anciennes fortifications gallo-romaines.

Économie

Administration

Le maire de Beauvais est Caroline Cayeux, élue en 2001. Elle succède à  Walter Amsallem en place depuis 1977.

En 1943, plusieurs communes ont été rattachées à  Beauvais : Marissel, Notre-Dame-du-Thil, Saint-Just-des-Marais et Voisinlieu.

La communauté d'agglomération du Beauvaisis associe la ville et sa périphérie. Créée en 2004, elle regroupe les 17 communes qui faisaient partie de la communauté de communes du Beauvaisis et 11 communes qui les ont rejointes. Les 28 membres de l'agglomération sont : Allonne, Beauvais, Bonlier, Fontaine-Saint-Lucien, Fouquenies, Frocourt, Goincourt, Guignecourt, Herchies, Juvignies, Maisoncelle-Saint-Pierre, Aux Marais, Milly-sur-Thérain, Le Mont-Saint-Adrien, Nivillers, Pierrefitte-en-Beauvaisis, Rainvillers, Rochy-Condé, Saint-Germain-la-Poterie, Saint-Léger-en-Bray, Saint-Martin-le-NÅ“ud, Saint-Paul, Savignies, Therdonne, Tillé, Troissereux, Verderel-lès-Sauqueuse et Warluis.

Beauvais est divisée en 3 cantons:

Jumelages

Les jumelages de la ville sont organisés par le Comité de Jumelage, une association loi de 1901.

Il existe aussi des partenariats avec :

Lien externe