Accueil |

Circulation sanguine

     

L’appareil circulatoire s’appuie sur un véritable réseau aussi étendu que précis. Sous l’impulsion du cÅ“ur, chef d’orchestre vital, les vaisseaux sanguins, les artères et les veines, assurent le transport du sang indispensable à  tout notre organisme.

Sommaire
1 Veines et artères, chacun sa mission !
2 Le retour veineux : comment ça marche ?
3 Voir aussi

Veines et artères, chacun sa mission !

Le cÅ“ur doit maintenir un débit sanguin continu au sein de l’appareil circulatoire. Ce dernier doit assurer à  tous les tissus de l’organisme un apport continu d’oxygène et de nutriments, mais également se charger de l’élimination du dioxyde de carbone et de tous les déchets. Ce système est composé de veines et d’artères, chacune remplissant des rà´les différents 

On distingue les veines profondes qui jouxtent les artères et assurent l’essentiel du retour veineux (85 à  90 %) et les veines superficielles. Des veines perforantes constituent des passerelles entre profondes et superficielles. L’insuffisance veineuse (ou un mauvais retour veineux) ne touche heureusement que les veines superficielles, dans la très grande majorité des cas.

Le retour veineux : comment ça marche ?

Les veines profondes et superficielles sont équipées de valvules. Ces "clapets anti-reflux" disposés tous les quatre à  cinq centimètres empêchent le retour veineux.

L’aspiration du sang des pieds vers le cÅ“ur est le résultat de plusieurs mécanismes. Ainsi, la compression de la voà»te plantaire, la contraction des muscles des mollets et des cuisses chassent le sang vers le haut. Les mouvements respiratoires facilitent également le travail en diminuant la pression au sein du thorax lors de chaque inspiration. C’est pourquoi la marche et l’exercice physique permettent de limiter les risques d’insuffisance veineuse.

Voir aussi