Accueil |

Coca-Cola

      

Le Coca-Cola est une marque déposée en 1893 d'un soda (boisson gazeuse sucrée), née au États-Unis. La forme de la bouteille elle même a été déposée en 1960.

Elle tire son nom de sa première composition : la feuille de coca et l'utilisation de noix de cola, la boisson était alors vendue par son inventeur le docteur Pemberton, comme remède miraculeux. De nos jours, la formule du Coca-Cola reste un mystère légendaire. Toutefois, sa saveur particulière provient principalement du mélange de sucre et des essences d'orange, citron et vanille. Les autres ingrédients interviennent peu dans son gout. Chaque fabricant sous licence de la boisson reçoit le concentré dans de gros flacons et se contente d'y ajouter l'eau.

L'effet stimulant originel était produit par la cocaà¯ne contenu dans les feuilles de coca et par la caféine des noix de cola. Ce n’est qu’en 1906 que le Coca-Cola, vendu comme tonique pour le cerveau, fut définitivement privé de cocaà¯ne (laissant une trace insignifiante), mais la caféine subsista avec un taux réduit pour que la boisson conserve sa dimension stimulante tandis que les feuilles de coca continuent d’être utilisées pour leurs arà´mes.

The Coca-Cola Company est devenue une entreprise dès 1892.

La compagnie Coca-Cola est le plus grand consommateur mondial d'extrait de vanille naturelle. Ainsi, quand une nouvelle formule fut utilisée en 1984 pour le New Coke, l'économie de Madagascar s'écroula. En effet, la nouvelle formule utilisait un substitut synthétique (la vanilline) et divisèrent par deux les achats d'extrait de vanille. Inversement, la sortie récente d'une formule à  la vanille a fait monter les prix.

Ses concurrents sur le marché mondial sont Pepsi et Virgin Cola, deux autres boissons au cola. D'autres colas sont fabriqués sur la base de la recette OpenCola, sous licence GPL. [1]

Sommaire
1 Historique
2 Accusations portées contre Coca-Cola
3 Évolution des slogans publicitaires de Coca-Cola
4 Liens externes

Historique

Le Coca-Cola a été inventé par John S. Pemberton en 1886. Bénéficiant d'une vague de mode prétant aux sodas des vertus curatives, les premières ventes ont lieu à  Atlanta (Géorgie) le 8 mai 1886. Les 8 premiers mois, une moyenne de 13 verres vendus par jour est atteinte.

La boisson et ses campagnes publicitaires ont eu un impact significatif sur la culture américaine. On dit souvent que la société a créé l'image moderne du Père Noà«l sous les traits d'un vieil homme habillé en rouge et blanc. Toutefois, bien que les campagnes publicitaires d'hiver dans les années 1930 reprenaient cette image, le personnage était déjà  connu auparavant.[1]. Les campagnes publicitaires montrant des Pin-Ups ont aussi beaucoup fournie l'imagerie américaine grace à  des contributions d'artistes tels que Bradshaw Crandell ou Gil Elvgren.

Dans les années 1980, Coca-Cola tente de modifier la formule utilisée pour la fabrication de sa boisson. L'origine de cette décision serait des tests en aveugle montrant que les gens préfèrent la boisson concurente Pepsi. Le Pepsi utilise plus d'essence de citron, moins d'essence d'orange et la vaniline à  la place de la vanille. Le nouveau Coca-Cola, nommé New Coke aux États-Unis, est testé en aveugle et se trouve préféré à  la recette originelle.

Malgré ces tests concluants et une très grosse campagne publicitaire, la nouvelle recette est un fiasco commercial. Le 10 juillet 1985, la société se voit forcée de revenir sur ses pas et relance l'ancienne formule sous le nom de Coca-Cola Classic.

Parce qu'une stratégie d'évolution de la formule du produit étalée sur le temps aurait probablement été plus efficace, certains suspectent que la société a volontairement orchestré ces changements abruptes afin de présenter un nouveau produit qui revivifierait l'attrait pour la ligne classique.

La société Coca-Cola produits a diversifié son offre, produisant - parfois après un rachat d'une marque - notamment: Fanta, Sprite, Minute Maid, Bonaqua, Nestea et Nalu. Elle a en plus produit toute une panoplie de variantes de ces mêmes produits, probablement pour éviter la lassitude du public.

La société Coca-Cola est également le troisième producteur mondial d'eau en bouteilles. Il vends en particulier une eau "minérale" sous la marque Dasani, qui a la particularité d'être en fait de l'eau du robinet reconditionnée en bouteille. Cette eau était censée être disponible en France à  compter du 19 avril 2004. La société comptait sur un important battage publicitaire (notamment à  sponsorings lors des Jeux Olympiques d'Athènes et de la coupe d'Europe de Football) pour s'implanter sur le marché européen. Le 24 Mars 2004 la société a décider de retirer la marque de la vente en Angleterre et de repousser le lancement en France et en Allemagne. Cette action a eu lieu quelques jour après le retrait de 500 000 bouteilles en Grande-Bretagne, pour des problèmes de contamination aux bromates. Par ailleurs la campagne de communication à  été un échec complet, de nombreux articles critiques ayant paru dans la presse. L'eau Dasani est toujours commercialisée dans 18 pays et est la deuxième marque la plus vendue aux États-Unis. Le groupe prévoit de relancer la marque en Europe à  une date ultérieure.

Accusations portées contre Coca-Cola

Coca-Cola est accusée d'avoir commandité des meurtres contre des membres de syndicats en Colombie avec l'aide de paramilitaires.

Coca-Cola est interdit d'importation en Inde en 1970 pour avoir refusé de livrer la liste de ses composants. En 1993, l'interdiction est levée, Pepsi arrivant sur le marché peu après. Une enquête menée par le Centre pour la Science et l'Environnement (CSE), laboratoire indépendant de New Delhi, montre que ces boissons contenaient des résidus de pesticides dangereux, avec une dose 36 fois supérieure à  la norme européenne pour Pepsi, et 30 fois supérieure pour Coca-Cola. La présence de ces produits pourrait provoquer des cancers, atteindre les systèmes nerveux et immunitaire et causer des défauts de naissance. Aucune loi n'interdisait la présence de pesticides dans les boissons en Inde jusqu'à  ce jour.

Dans l'État de Kerala, une agence a affirmé avoir trouvé 201,8 milligrammes de cadmium par kilogramme dans les boues sortant de l'usine et offertes comme fertilisants aux agriculteurs. Cette dose, quatre fois supérieure aux doses normales, pourrait entrainer un cancer.

L'ONG Greenpeace en aurait également trouvé un taux supérieur aux normes et a demandé la fermeture du site de production.

Suite à  ces nouvelles, de nombreux Indiens ont brà»lé des bouteilles de soda de ces deux marques dans les rues. Le gouvernement à  demandé une étude comparée avec les bouteilles de ce soda à  destination du marché des États-Unis. Voir aussi à  ce sujet la catastrophe de Bhopal.

Le 6 aoà»t 2003, l'Inde demande à  nouveau le retrait de la circulation des produits Coca-Cola et Pepsi.

Évolution des slogans publicitaires de Coca-Cola

Liens externes