Accueil |

Compatibilité électromagnétique

Les champs électromagnétiques générés par tous les équipements électriques et électroniques ont créé une véritable pollution. Les champs électromagnétiques émis par ces appareils pertubent le fonctionnement d'autres équipements. Ainsi, il est interdit d'utiliser un téléphone portable dans un avion parce qu'il émet des champs électriques auxquels les commandes électriques de vol peuvent être sensibles.

Des techniques de parade se sont développées depuis quelques années, elles se nomment compatibilité électromagnétique souvent abrégé en CEM.

On distingue deux familles de techniques :

  1. les techniques dites d'émission ;
  2. les techniques dites de ''susceptibilité.

Techniques traitant des émissions

Tout équipement électrique ou électronique, en dehors de son fonctionnement de base, fabrique à  notre insu des courants alternatifs ou impulsionnels dont le spectre en fréquence peut être très étendu (de quelques Hz à  plusieurs GHz). Ces courants circulent dans les différents cà¢bles ou circuits imprimés de l'appareil et donc quand ces conducteurs sont, de par leur longueur, de plus ou moins bonnes antennes, il y a émission de champ électromagnétique.

On peut mesurer le rayonnement émis par l'équipement dans un large spectre de fréquences. Pour ce faire, l'appareil est en fonctionnement dans une cage de Faraday et une chaîne de mesure constituée d'antennes calibrées en gain et d'un récepteur, permet de quantifier le rayonnement de l'appareil.

En modifiant la conception de l'appareil, on peut réduire le niveau émis. Les niveaux acceptables sont en général normalisés. Ainsi, les équipements électriques d'avions civils sont traités par la norme RTCA/DO160D (dernière version), les équipements grand public sont traités par les normes CEI européennes et font l'objet du marquage "CE".

Techniques traitant des susceptibilités

Comme on ne peut pas "réduire au silence radio" les appareils électriques, les autres équipements installés dans leur voisinage ne doivent pas être sensibles aux perturbations émises. Toujours dans une cage de Faraday, l'appareil en test est soumis à  des champs électromagnétiques générés à  partir de générateurs, amplificateurs et antennes. L'ensemble du spectre électromagnétique est balayé avec un niveau de champ requis par la norme correspondante.

Lorsqu'on observe un dysfonctionnement de l'appareil en test, on dit alors qu'il est susceptible. Il existe des techniques pour modifier la conception de l'appareil afin qu'il soit conforme à  la norme.

Comme vous pouvez l'imaginer, la cohabitation de nombreux appareils dans un avion ou dans une automobile, implique que tous ces équipements ne soient pas intégrés au véhicule sans que des tests sévères soient réalisés.

En France, outre des organismes étatiques comme le CEAT, des laboratoires d'essais sont à  même de réaliser les tests de CEM. On peut citer le laboratoire EMITECH, qui ne possède pas moins de dix-huit cages de Faraday et qui réalise ces tests pour le compte tant des équipementiers automobiles ou avionniques, que des fabricants ou importateurs de matériels grand public.