Accueil |

Concurrence

La concurrence est une forme d'organisation sociale des relations économiques o๠domine un souci d'égalité des positions dans la relation économique.

Dans son acception la plus large, la situation de concurrence est vérifiée quand aucun des agents sur un marché ne dispose d'un pouvoir discrétionnaire sur la fixation des prix ou sur les décisions des autres acteurs, et que tous les acteurs ont accès à  la même information. Le prix est alors fixé par l'affrontement et la négociation de tous avec tous, ne générant pas de rente de monopole.

Dans le cadre néo-classique, on retient le plus souvent la situation de concurrence pure et parfaite, qui se caractérise par, sur un marché donné:

  1. L'atomicité: l'offre ou la demande de chaque agent est négligeable par rapport à  l'offre totale;
  2. L'homogénéité du bien échangé;
  3. L'information parfaite de tous les agents sur tous les autres et sur le bien échangé;
  4. La libre entrée;
  5. La présence d'un «commissaire-priseur», qui centralise les offres et les demandes afin de calculer le prix d'équilibre.
  6. L'absence d'échange hors équilibre.
Il s'agit donc d'un cadre très contraignant, correspondant à  une économie totalement centralisée. Son avantage est que les équilibres de concurrence pure et parfaite sont des optima mathématiques (donc faciles à  calculer) vérifiant certaines propriétés d'efficatité allocative (efficacité selon Pareto).

La concurrence appliquée est donc différente de la concurrence théorisée par les néo-classiques puisque ces critères ne peuvent pas être parfaitement remplis.

Selon d'autre pensées notamment altermondialiste, la concurrence n'est qu'un état transitoire entre deux situation de monopole ou cartel, c'est pourquoi cette pensée est très critique envers la privatisation des services publics puisqu'elle reviendrait après une periode transitoire au passage d'un monopole public a un monopole privée ou cartel, le monopole public etant consideré comme préférable au monopole privé ou cartel.

Les mécanismes censé garantir la concurrence etant consideré comme inefficaces et en partie incompatible avec des garanties fortes de propriété privée.

voir aussi