Accueil |

Conscience

      

La conscience est l'intuition par un individu de son existence et du monde qui l'entoure (y compris d'autres êtres potentiellement doués de conscience) ; la conscience porte donc : Le terme conscience est donc susceptible de désigner deux choses : L'étude de la conscience concerne plusieurs disciplines, comme la psychologie, la psychiatrie, la philosophie de l'esprit et la philosophie de l'action.

Le concept de conscience peut être opposée à  l'inconscient, à  l'inconscience, à  l'inattention, à  la distraction, au divertissement, etc.

Il existe de nombreuses théories qui s'efforcent de rendre compte de ce phénomène. A partir de ces théories, on peut mettre en avant quelques groupes de questions fondamentales :

En résumé, il s'agit de décrire la conscience, de découvrir sa cause et de déterminer son rà´le et sa valeur.

Sommaire
1 Définitions
2 Histoire
3 Caractéristiques de la conscience
4 Fonctions de la conscience
5 Les théories de la conscience
6 Quelques questions pour méditer
7 Bibliographie
8 Voir aussi
9

Définitions

Le concept de conscience a de nombreux sens que l'on peut s'efforcer de distinguer, bien que dans certains cas ces différences soient surtout des différences de degrés :

Dans l'ensemble de ces distinctions, on peut noter une conception de la conscience comme savoir de soi et perception immédiate de la pensée, et une autre comme sentiment de soi impliquant un sous-bassement obscur et un devenir conscient qui sont en général exclus de la première conception.

2.La conscience morale est le jugement moral de nos actions. Dans ce cas, la conscience nous permet de distinguer le bien du mal. C'est le sens premier du mot "conscience", que l'on trouve chez Cicéron et Quintillien.

Histoire

Il n'existe aucun concept comparable à  celui de conscience dans la philosophie grecque, et ce n'est qu'au XVIIème siècle que le terme devient un fondement de la reflexion sur l'esprit.

Chez certains auteurs romains, le mot latin prend une dimension morale dérivée du droit, exprimant le fait de se prendre soi-même pour témoin.

Le concept de conscience n'a été isolé de sa signification morale qu'à  partir de Locke, dans son Essai sur l'entendement humain. Avant lui le mot conscience n'a jamais le sens moderne. En particulier, Descartes ne l'emploie quasiment jamais en ce sens, bien qu'il définisse la pensée comme une conscience des opérations qui se produisent en nous (cf. Principes de la philosophie).

C'est le traducteur de Locke, Pierre Coste, qui a introduit l'usage moderne du mot conscience (donc, en français, mais le sens du mot consciouness était bien sà»r tout aussi nouveau) associé à  l'idée d'un soi-même dont la conscience exprime l'identité.

Caractéristiques de la conscience

La conscience présente certains traits caractéristiques :

Conscience de soi

La conscience s'accompagne de souvenirs, de sentiments, de sensations et de savoir que nous rapportons à  une réalité intérieure que nous nommons moi. Cette conscience est appelée conscience de soi, et est structurée par la mémoire et l'entendement. Elle est en ce sens une unité synthétique sous-jacente à  tous nos comportements volontaires. Les éléments qu'elle contient, souvenirs, sentiments, jugements, dépendent d'un contexte culturelle, ce qui fait de la conscience de soi une réalité empirique changeante et multiple. L'unité et la permanence du moi ne sont donc pas garanties par l'unité de la conscience.

Le rapport en première personne

L'introspective est la source de connaissances sur la conscience qui vient généralement tout de suite à  l'esprit quand on pose la question de la méthode d'investigation à  suivre. C'est un fait que nous pensons avoir un accés privilégié à  notre esprit, accés dont la conscience serait l'expression. Mais l'investigation de notre vie mentale n'est certainement pas suffisante pour élaborer une théorie de la conscience étendue : il est même nécessaire d'examiner la conscience à  la troisième personne, et de se demander comment il peut être possible d'observer la conscience de l'extérieur.

Courant de conscience

L'idée de conscience de soi pose le problème de l'unité d'un sujet, d'un moi ou d'un conscience. On peut très généralement distincter deux types de d'hypothèse :

Conscience du monde extérieur

Selon Husserl, qui reprend un concept médiéval, toute conscience est conscience de quelque chose. Cela suppose que la conscience soit un effort d'attention qui se concentre autour d'un objet. Cette concentration est structurée par l'expérience ou par des catégories a priori de l'entendement, structures que l'on considère parfois comme les fondements de toute connaissance du monde extérieur. Dans l'idéalisme moderne la conscience est ainsi la source et l'origine de la science et de la philosophie.

Structure phénoménale de la conscience

Dans la question de savoir quelles relations la conscience entretient avec la réalité en général, une description phénoménologique répond que celle-ci a une structure spaciale et temporelle, structure qui est une organisation des concepts qui concernent notre expérience du monde et nous-mêmes en tant qu'acteurs de ce monde.

Conscience morale

Fonctions de la conscience

Les théories de la conscience

Les questions de savoir ce qui caractérise la conscience, quels sont sa fonction et ses rapports avec elle-même ne préjugent pas nécessairement du statut ontologique qu'il est possible de lui donner. On peut par exemple considérer que la conscience est une partie de la réalité qui se manifeste dans des états de conscience tout en étant plus qu'une simple abstraction produite à  partir de l'adjectif "conscient". Cette thèse réaliste n'a plus beaucoup de défenseurs de nos jours. L'une des raisons est que l'investigation descriptive rend inutile ce genre d'hypothèses réalistes.

Quelques questions pour méditer

Bibliographie

Voir aussi

Inconscient | Pensée | Immortalité | Perception | Esprit | Philosophie de l'esprit | Psychologie | Morale | Existence | Qualia

  Citations et Å“uvres d'art sur la conscience.


Théorie de la connaissance
Concept | Conscience | Croyance | Dialectique | Empirisme | Épistémologie | Espace | Imagination | Jugement | Langage | Logique | Mémoire | Métaphysique | Pensée | Phénoménologie | Philosophie du langage | Raison | Rationalisme | Réalité | Science | Sciences cognitives | Temps | Vérité