Accueil |

Criticisme

Théorie de la connaissance pensée par Emmanuel Kant permettant de dépasser l'opposition Empirisme/Rationalisme. Brièvement résumée, elle postule que si l'être humain ne peut connaître la vérité des choses en soi (noumènes), il peut connaître la vérité de ce qu'elles sont pour soi (ce qu'elles représentent pour lui - phénomènes).

Toute connaissance serait formée de la combinaison d'observations issues des sens (et donc incertaines) et de catégories de pensée universelles (identiques pour tout être pensant) a priori (préexistant à  toute expérience), tel que le principe de causalité par exemple. De cette universalité des catégories de pensée découlerait le fondement "certain" des connaissances (des phénomènes) a posteriori.


note de l'auteur : cette définition a été rédigée par un profane et est donc à  prendre avec précaution jusqu'à  révision par quelqu'un de plus qualifié en la matière.