Accueil |

Croatie

                    

La Croatie (en croate : Hrvatska) s'étend de l'extrémité orientale des Alpes, sur ses confins au nord-ouest et des plaines panonniennes au nord-est, jusqu'au littoral de la Mer Adriatique au sud, en passant par le massif montagneux des Alpes Dinariques au centre. Elle est entourée par la Slovénie, la Hongrie, la Bosnie-Herzégovine et la Serbie-et-Monténégro, séparée de l'Italie par l'accès à  la cà´te de la Slovénie. Sa capitale est Zagreb (autres villes : Split, Osijek, Rijeka, Dubrovnik...)
Republika Hrvatska
(En détail)
Devise nationale : à  compléter
Langue officielle croate
Capitale Zagreb
Président Stjepan Mesić
Premier ministre Ivo Sanader
Superficie
 - Totale
 - % eau
Classée 123e
56 542 km²
0,01%
Population
 - Totale (2000)
 - Densité
Classée 79e
4 390 751 hab.
77,6 hab/km²
Indépendance
 - Déclarée
 - Reconnue
de la Yougoslavie
25 juin 1991
15 janvier 1992
Monnaie kuna
Fuseau horaire UTC +1
Hymne national Lijepa naša domovino
Domaine Internet .HR
Indicatif téléphonique 385

Sommaire
1 Histoire
2 Politique
3 Géographie
4 Classements internationaux
5 Voir aussi
6 Liens externes

Histoire

La Croatie, indépendante depuis 1991 fut tout au long de son histoire au carrefour de quatre grands espaces culturels, ce qui conféra une étonnante richesse à  son patrimoine, tant architectural qu’artistique. En effet, outre le caractère slave de ses habitants – traditionnellement chrétiens de rite romain et utilisant un alphabet à  caractères latins –, les influences vénitienne sur la cà´te dalmate d’une part, et austro-hongroise dans les plaines du nord de Slavonie, dans le bassin du Danube d’autre part, y sont manifestes et viennent se superposer à  un héritage préroman – romain et byzantin – plus diffus. Le voisinage immédiat de l’Empire ottoman, du XVe au XIXe siècle, dont l’expansion s’est arrêtée en terre croate, a également eu son importance puisque la Croatie en a hérité ses frontières actuelles en forme de « fer à  cheval ».

La Croatie contemporaine est également l’héritière du Royaume croate médiéval, d’abord indépendant puis associé à  la couronne hongroise et enfin intégré à  l’empire autrichien, devenu Autriche-Hongrie en 1867 jusquâ€™à  la Première Guerre mondiale. Au début du XVe siècle, la province cà´tière de Dalmatie devient vénitienne pour quatre siècle, puis française de 1809 à  1814, au sein des Provinces illyriennes de Napoléon qui mettent fin à  la république de Raguse, avant de réintégrer le Royaume Triunitaire de Croatie-Slavonie-Dalmatie, dans le cadre de la monarchie austro-hongroise. Ainsi, ce n’est que le XXe siècle qui verra pour la première fois la Croatie unie à  ses voisins slaves, au sein de la Yougoslavie (« Pays des Slaves du Sud »). Celle-ci aura vécu de 1918 à  1991, d’abord sous la forme d’un royaume centralisé sous le sceptre d’une dynastie serbe, puis, après 1945, en tant que fédération populaire de six républiques, dirigée par le communiste d’origine croate, Tito.

Le courant démocratique en Europe de l’Est qui a entraîné la chute du Mur de Berlin en 1989 a également touché la fédération yougoslave o๠les premières élections libres ont vu la défaite du parti communiste en Croatie, mais aussi en Slovénie, Bosnie-Herzégovine et Macédoine. Ces bouleversements ont engagé la majeure partie de la fédération dans un processus de démocratisation. Il fut refusé en bloc par la classe dirigeante serbe à  Belgrade. La Croatie, touchée en 1991, et amputée du quart de son territoire, s’engagea vers l’indépendance, laquelle fut reconnue par la communauté internationale en 1992.

A l’été 1995 les forces croates libèrent la majeure partie du pays.

Politique

La Croatie a obtenu en juin 2004 le statut de candidat à  l'Union européenne et espère intégrer le plus vite possible la maison Europe commune. Le pays s’est engagé dans un vaste programme de reconstruction mené par le gouvernement : depuis 1996, la moitié du parc immobilier détruit a été rebà¢ti quasiment sans aide internationale, tandis que, la croissance du PIB a atteint une moyenne de 6 %, et l’inflation annuelle moyenne sur cinq ans demeure inférieure à  4 %.

La Croatie s'engage dans d’ambitieuses réformes en poursuivant deux objectifs principaux : l’adhésion à  l’Union européenne et à  l’OTAN. Le 21 février 2003, elle a déposé sa candidature à  l'entrée dans l'Union européenne, qu'elle espère rejoindre dès 2007, au cours du deuxième cercle d'élargissement vers l'Est. La victoire en novembre 2003 des conservateurs et la nomination de Ivo Sanader à  la tête du gouvernement marque la seconde alternance au sommet de l'Etat. Elle a par ailleurs demandé à  bénéficier d'un statut d'observateur au sein de l'Organisation internationale de Francophonie, malgré le faible nombre de personnes parlant le français (décision attendue au Sommet de Ouagadougou en novembre 2004).

Géographie

Divisions administratives : la Croatie est découpée en 20 comtés (zupajina en croate) et 1 ville: Zagreb. Les principales villes croates sont: Zagreb, Split, Rijeka (ou Fiume) et Osijek.

Classements internationaux


Population: 4.334.142 habitants (en 2001). 0-14 ans: 18,16 %; 15-64 ans: 66,61 %; + 65 ans: 15,23 %
Superficie: 56.542 km²
Densité: 76 hab/km²
Frontières terrestres: 2.028 km (Bosnie-Herzégovine 932 km; Slovénie 501 km; Hongrie 329 km; Serbie-et-Monténégro 266 km)
Littoral: 5.835 km (partie continentale: 1.777 km; îles: 4.058 km)
Extrémités d'altitude: 0 m > + 1.830 m
Espérance de vie des hommes: 70 ans (en 2001)
Espérance de vie des femmes: 78 ans (en 2001)
Taux de croissance de la pop.: 1,48 % (en 2001)
Taux de natalité: 10,82 ‰ (en 2002)
Taux de mortalité: 10,05 ‰ (en 2002)
Taux de mortalité infantile: 7,21 ‰ (en 2001)
Taux de fécondité: 1,6 enfants/femme (en 2003)
Taux de migration: 13,37 ‰ (en 2001)
Indépendance: 25 juin 1991 (ex-Yougoslavie)
Lignes de téléphone: 1,5 millions (en 1997)
Téléphones portables: 2,9 millions (en 2002)
Postes de radio: 1,5 millions (en 1997)
Postes de télévision: 1,22 millions (en 1997)
Utilisateurs d'Internet: 900.000 (en 2002)
Nombre de fournisseurs d'accès Internet: 9 (en 2000)
Routes: 27.840 km (dont 750 km d'autoroutes) (en 2003)
Voies ferrées: 2.296 km (en 2000)
Voies navigables: 785 km
Nombre d'aéroports: 67 (dont 22 avec des pistes goudronnées) (en 2000)


Liste des pays du monde  |  Europe

Voir aussi

Liens externes