Accueil |

Denis Diderot

       

Denis Diderot (1713-1784), est un écrivain et philosophe français.

Sommaire
1 Biographie
2 Dévalorisation de l'Å“uvre de Diderot au XIXe siècle
3 Bibliographie
4 Annexes

Biographie

Né à  Langres (Champagne-Ardenne) le 5 octobre 1713, après des études chez les jésuites, il mène d'abord une vie de bohême, vivant d'expédients, puis s'assagit et se range. Il rompt très vite avec le catholicisme, dont il devient même un adversaire en en faisant une critique systématique et générale. Après une brève période déiste, il adopte l'idéologie matérialiste athée, développant des thèses inspirées du fatalisme. Ses convictions religieuses apparaissent dès 1749 dans la Lettre sur les aveugles à  l'usage de ceux qui voient.

Il va devenir l'un des plus grands personnages du Siècle des Lumières, devenant le philosophe par excellence de cette époque et réalisant l'idéal encyclopédique des Lumières. Il a inventé la critique d'art (Salons, de 1759 à  1781) et synthétisé le rapport entre science et métaphysique (Lettre sur les aveugles). Il doit surtout sa gloire à  l'Encyclopédie, qu'il animera pendant vingt ans avec Jean d'Alembert.

Il est mort à  Paris le 31 juillet 1784, et son corps repose à  l'église Saint-Roch.

Dévalorisation de l'Å“uvre de Diderot au XIXe siècle

L'importance de l'Å“uvre de Diderot n'a pas toujours été justement évaluée. Ainsi, elle fut dépréciée au XIXe siècle. Cela est dà» d'abord à  de grands malentendus autour de son Å“uvre, qui a semblé brouillon et désordonnée à  certains. En réalité, il s'agit là  d'une intention délibérée de la part de Diderot de ne pas écrire à  la manière classique. Son Å“uvre, audacieuse et non-conformiste, a sa cohérence propre.

En outre, nombre de ses textes n'ont pas été publiés de son vivant ; il a même parfois fallu attendre le XXe siècle pour les voir publier dans une édition correcte. Ce n'est que depuis lors que l'on peut prétendre avoir une vision d'ensemble du penseur qu'était Diderot. Ses contemporains le connaissaient essentiellement comme l'animateur de l' Encyclopédie, le promoteur d'un nouveau genre théà¢tral, le drame, et l'auteur d'un roman, Les bijoux indiscrets, et de quelques textes philosophiques. Ainsi, certaines de ses Å“uvres majeures, entre autres Jacques le Fataliste et Le neveu de Rameau, ne seront connues du public que bien après sa mort, car publiées bien plus tard, probablement de sa propre volonté pour certaines.

Si aujourd'hui, notre connaissance de l'Å“uvre de Diderot est beaucoup plus complète, c'est grà¢ce à  la découverte de nombreux de ses manuscrits à  Saint-Pétersbourg, o๠Diderot avait cherché à  s'associer à  Catherine II de Russie, despote éclairée. Celle-ci lui avait racheté son fonds de manuscrits.

Bibliographie


Annexes

Voir aussi

Références


Philosophie des Lumières
D'Alembert | Pierre Bayle | Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen | Denis Diderot | Encyclopédie | Franc-maçonnerie | D'Holbach | Kant | Locke | Charles de Secondat, dit Montesquieu | Rationalisme | Révolution française | Jean-Jacques Rousseau | Tolérance | Voltaire