Accueil |

Diabète

Le diabète est une maladie liée à  une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, concentration de glucose dans le sang. Cette maladie se manifeste par une augmentation sensible de la glycémie, et peut être causée par des facteurs génétiques (voir maladie héréditaire) ou se développer suite à  une mauvaise hygiène de vie.

En France, on estime que 3,5% de la population est atteinte de diabète.

Différents types de diabète

La regulation de la glycémie par l'organisme est en grande partie liée à  la capacité des cellules à  absorber le glucose, faisant ainsi baisser sa concentration dans le sang. L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, dont la fonction est d'augmenter l'entrée de glucose dans les cellules. On distingue deux types de diabète selon les dysfonctionnements présents.

Diabète de type 1

Autrefois appelé diabète insulinodépendant (ou encore diabète juvenile), ce diabète apparait le plus souvent de manière brutale chez l'enfant ou chez le jeune adulte. Il se caracterise par un émission d'urine excessive (polyurie), une soif intense (polydipsie) et un appétit anormal (augmenté)(polyphagie). Il a aussi pour conséquance un amaigrissement malgré une prise de nourriture abondante, une hyperglycémie (c'est à  dire excés de glucose dans le sang) supérieur à  2g/L (la valeur normale étant de 0,8g/L).

Le diabète de type 1 est dà» à  une déstruction totale des cellules bêta des îlots de Langerhans. Ces cellules sont chargées de la vérification du taux de glucose dans le sang et de la production d'insuline en cas d'hyperglycémie. Situées dans le pancréas, leur destruction a pour conséquence une quantité insuffisante d'insuline dans le sang.

Diabète de type 2

Autrefois appelé diabète non insulinodépendant (ou diabète de l'à¢ge mà»r), ce diabète survient classiquement chez l'adulte de plus de 40 ans présentant, dans 80% des cas, une obésité ou du moins un excés pondéral. Au début de la maladie, la production d'insuline par le pancréas est normale (voir excessive).
Mais, les cellules de l'organisme chargées de capter et d'utiliser le glucose deviennent insensibles à  l'insuline, d'o๠une augmentation de la glycémie.

Diabète & Hérédité

Le risque de transmission du diabète n'est pas le même dans le type 1 ou le type 2. On considère généralement que ce risque est de 5% dans le diabète insulino-dépendant (type 1). Dans le diabète non insulino-dépendant (type 2), ce risque s'élève à  30% si un seul parent est atteint, et à  50 % si les deux parents sont diabétiques.

  Formation Médicale Continue sur le diabète (bilingue)
  http://www.vegetarismus.ch/heft/f2000-1/diabetes.htm
  http://assosaodiabete.free.fr/
  http://www.diabsurf.com/
  Association des Jeunes Diabétiques