Accueil |

Droits de l'Homme

          

  1. REDIRECT

Les droits de l'Homme sont une série de normes morales et juridiques qui devraient être garantis à  chaque être humain. Ses normes concernent principalement la sécurité, la liberté, l'égalité et le bien-être.

La source principale de la conception actuelle des droits de l'homme est le Déclaration universelle des droits de l'homme (ONU, 1948). Depuis le début du XXIe siècle, certaines organisations de défense de ces droits, comme Amnesty International, ont decidé d'utiliser de préférence le terme moins sexiste et plus cohérent avec la notion d'égalité de ces droits : droits humains.
La philosophie des droits de l'homme s'interroge sur l'existence, la nature et la justification de tels droits face à  la perplexité que peut entraîner l'affirmation de leur universalité. C'est une question particulièrement importante de la philosophie politique contemporaine.

Sommaire
1 Conception générale des droits de l'homme
2 Les droits de l'Homme et la démocratie
3 Classification
4 Historique
5 Critique des droits de l'homme
6 Institutions
7 Voir aussi

Conception générale des droits de l'homme

On peut distinguer quelques traits généraux :

Les droits de l'Homme et la démocratie

Les droits de l'Homme représentent la lutte entre une souveraineté absolue des États et l'établissement d'une sphère inviolable autour de chaque individu. Les démocraties libérales assument en principe le respect des droits de l'homme, notamment à  travers la doctrine de l'État de droit.

Toutefois, il ne faut pas confondre le respect des droits de l'Homme par un État avec son caractère démocratique. Même si les deux vont souvent de pair, un État autoritaire peut respecter les droits de l'Homme (ex : Monaco, le Vatican) et un État démocratique peut les violer (ex : États-Unis). Afin de respecter les droits de l'Homme en démocratie, il faut limiter la souveraineté du peuple par des garde-fous indépendants : ce rà´le est souvent tenu par les instances judiciaires comme la Cour européenne des Droits de l'Homme.

Classification

Classiquement, on distingue : Aujourd'hui, les deux types de libertés sont mêlés, notamment en raison d'une revendication et d'une protection concomitantes.

On distinguera plus volontiers :

Historique

Critique des droits de l'homme

Bien qu'ils se veulent universels, les droits de l'hommes sont une invention occidentale. Ils sont par ailleurs souvent utilisés comme un moyen de pression des pays industrialisés sur le reste du monde. Cette situation explique que le principe d'universalité des droits de l'homme soit souvent remis en cause, les pays occidentaux étant accusés de vouloir relancer une politique colonialiste pour modeler le monde à  leur image. Cette crise à  été particulièrement aigà¼e en ce qui concerne le principe de l'
ingérence humanitaire.

Cet universalisme est donc souvent opposé au relativisme culturel qui implique une notion d'égalité des cultures, mais qui peut aussi aller jusqu'à  rejeter toute idée de transcendance des valeurs ethniques sous le principe de la lutte contre l'acculturation.

La vision occidentale des droits fondamentaux, basée sur les libertés civiles et politiques, s'est longtemps opposée au sein de l'ONU à  celle du bloc socialiste privilégiant les droit économiques, sociaux et culturels et la satisfaction des besoins élémentaires. L'effondrement de cette idéologie concurente à  la fin du XXe siècle à  mathématiquement favorisée la diffusion du modèle occidental.

Institutions

Voir aussi

Morale | Dignité | Liberté | Égalité | Fraternité | Justice | Relativisme.