Accueil |

Ernest Renan

Joseph Ernest Renan, né à  Tréguier (Cà´tes d'Armor, Bretagne) le 27 février 1823, mort à  Paris le 2 octobre 1892, fut un écrivain, philosophe, philologue et historien français.

Fils d'un pécheur breton.

Études au petit séminaire de Tréguier (actuellement le collège Ernest Renan), puis à  Paris au séminaire Saint-Nicolas-du-Chardonnet (1838-1841), puis au séminaire d'Issy-les-Moulineaux (1841-1843), et enfin au grand séminaire du diocèse de Paris (1843-1845).

Il quitte le séminaire de Saint-Sulpice le 6 octobre 1845, et renonce définitivement ce même mois à  la carrière ecclésiastique. 

Reçu premier à  l’agrégation de philosophie en septembre 1848, puis devient docteur ès lettres à  la suite d’une thèse sur le philosophe musulman Averroès terminée en 1852.

Chargé de mission en Italie en 1849 et 1850.

1856 : membre de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres.

Le 11 septembre 1856, il épouse Cornélie Henriette Scheffer, la nièce du peintre Ary Scheffer.

1860, mission archéologique au Liban et en Syrie.

Professeur d'hébreu au Collège de France en 1862, il est rapidement suspendu pour des propos jugés sacrilège sur Jésus.

En 1863, la publication de sa Vie de Jésus connait un grand succès et fait scandale. Le pape Pie IX, très affecté, le traita de blasphémateur européen.

En 1864, le ministre de l'Instruction publique Victor Duruy supprime son cours.

1865 : voyage en Égypte, en Asie mineure et en Grèce.

1869 : échec électoral : Ernest Renan est battu alors qu'il se présentait sous l'étiquette d'indépendant à  un siège de député en Seine-et-Marne.

Il fut élu à  l'Académie française le 13 juin 1878. Il y succède à  Claude Bernard au fauteuil 29.

Administrateur du Collège de France (1883).

Grand-officier de la Légion d'honneur.

Å’uvres