Accueil |

Fer à  souder

Un fer à  souder est un outil qui permet de réaliser des soudures.
Il se compose de :

La puissance d'un fer à  souder électrique est choisie en fonction du travail à  réaliser : de quelques watts pour les travaux délicats en électronique, bijouterie, micromécanique... à  plus de 150 watts pour la tà´lerie mince, la zinguerie légère et le chauffage-sanitaire (petits travaux). En électronique on utilise de préférence une station de soudage thermostatée.

Un fer à  souder à  gaz est utilisé pour les travaux de tà´lerie et de zinguerie réclamant une puissance plus grande compte tenu de la masse des pièces à  souder. Le propane fournit une température et une puissance de chauffe supérieure au butane.

En général le métal d'apport utilisé pour réaliser ce genre de soudure (on devrait dire brasure) est un alliage d'étain et de plomb dont le point de fusion est de l'ordre de 200°C. En plomberie le pourcentage de plomb (60%) est généralement plus élevé que celui d'étain (40%). Pour l'électronique le pourcentage d'étain est plus grand : 60% ce qui donne une soudure plus fluide et brillante. Ce métal d'apport est sous forme de fil pour l'utilisation en électronique ou pour les petits travaux ; ce fil à  souder contient une résine décapante qui nettoie, dans une certaine mesure, les pièces à  souder. On parle alors de "soudure auto-décapante". Pour les gros travaux, le métal d'apport est disponible sous forme de baguettes.

Le principe de la soudure est de chauffer les pièces métalliques à  assembler jusqu'à  la température de fusion du métal d'apport (que l'on appelle aussi la soudure). Les pièces doivent être décapées à  l'endroit de la soudure, ce qui se fait automatiquement avec la soudure auto-décapante ou manuellement en utilisant de la "pà¢te à  souder" disponible dans le commerce sous la forme de boîte ou de tube.