Accueil |

Fordisme

Le fordisme est un mode de développement de l'entreprise (ou d'organisation du travail), inventé par Henry Ford, fondateur de l'entreprise du même nom, et largement inspiré d'une autre organisation du travail: le taylorisme, ou organisation scientifique du travail (OST). Le but de ce développement de l'entreprise est d'accroître la productivité et la production de l'entreprise, et ceci grà¢ce à  plusieurs principes: la division du travail en une division verticale (séparation entre conception et réalisation) et en une division horizontale (parcellisation des tà¢ches), et l'apparition de la ligne de montage (et donc du travail à  la chaîne). Les conséquences de ces principes sont donc une hausse de la production et de la productivité, mais aussi une hausse de la consommation, une baisse du coà»t de production (par une économie de main d'oeuvre et de surface), une déqualification du travail ouvrier, un meilleur contrà´le par la direction du travail ouvrier, la réalisation d'un travail ouvrier de plus en plus répétitif et monotone, et une standardisation de la production. Ainsi, le fordisme comporte aussi bien des avantages que des inconvénients, et ces inconvénients conduiront à  une crise économique et sociale de l'OST (en particulier en raison de la concurence des entreprises asiatiques, fonctionnant selon le toyotisme). Aujourd'hui, le taylorisme et le fordisme ne sont plus ce qu'ils étaient, en raison de la concurrence et de leurs incapacités à  répondre à  une diversification de la production, ils ont dà»s changer pour s'adapter, c'est pourquoi on parle aujourd'hui de néofordisme.