Accueil |

Fusée

       

Une fusée dans le domaine aéronautique ou astronautique est un véhicule qui est propulsé par un moteur à  réaction n'utilisant pas l'oxygène de l'air sinon c'est un Avion.

Fusée est un terme générique qui tend à  être remplacé par des noms plus précis selon le domaine d'application, on parle de :

Histoire

La première apparition de la fusée fut certainement le feu grégeois qui fut utilisé à  la bataille de Platées, vers
479 av. J.-C par les Byzantins.

Les chinois, également lors d'une bataille, en 85 en ont utilisé.

Elle aurait aussi été utilisée en Normandie contre les Anglais vers 1450.

Elle subit un déclin ensuite avec l'amélioration en puissance et en précision de l'artillerie.

Lors de la Première Guerre mondiale, elles refirent surface avec les ancêtres des roquettes utilisées par les aviateurs pour toucher les ballons d'observations ennemis.

Même si on pensait dès le début du XXe siècle à  un usage pacifique pour des voyages interplanétaires, c'est uniquement les militaires qui ont développé les fusées pour en faire des missiles à  longue portée. Notamment les allemands avec les travaux de Werner von Braun, avec la fameuse fusée V2. Après la guerre, les États-Unis et l'URSS récupèrent le matériel et les ingénieurs allemands pour leur propre compte.

Le premier « V2 Â» américain, sur lequel travaillait von Braun décolla le 14 mars 1946. Le « V2 Â» soviétique, le 18 octobre 1947, avec Sergue௠Korolev et Valentin Glouchko.

La course vers l'espace était commencée.

Principe

La fusée utilise le principe de réaction en accélèrant en éjectant derrière elle une certaine masse. Si on là¢che un ballon de baudruche gonflé (non obturé), l'air à  l'intérieur du ballon, comprimé par les parois, va être éjecté par le goulot. En étant éjecté, le gaz va propulser vers l'arrière le ballon par principe de réaction. Les ballons de baudruche partent dans tous les sens quand on les là¢che parce que l'orientation du goulot est instable. De même pour les fusées, on va se servir de gaz créés directement dans la fusée et sous forte pression, et les éjecter par la tuyère des moteurs. (Pour donner une idée, le débit de gaz d'une fusée Ariane 5 au décollage est de 4,5 tonnes de gaz par seconde environ)