Accueil |

Géopolitique

Science humaine qui étymologiquement se propose d'étudier les implications politiques de la géographie. La géographie est ici à  considérer dans ses sens les plus généraux : les objets d'étude ne sont pas seulement la géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes, sociales, économiques, culturelles, sanitaires. L'analyse de la géopolitique ne porte pas seulement sur chacun de ses aspects mais surtout sur leurs relations et la manière dont ils déterminent ou sont déterminés par la politique.

Certains aspects en sont évidents : un État a toujours quelque chose à  gagner à  contrà´ler un lieu de passage maritime ou terrestre, et les conflits autout du Bosphore ou de Gibraltar sont là  pour le rappeler. Les contrà´le des cols alpins fut aussi un enjeu majeur, de l'époque préromaine (péages celtes, puis le Quarantième des Gaules romain) jusqu'à  aujourd'hui (construction de tunnels ferroviaires et routiers, péages, ...)

Quand les grands navires marchands européens contournèrent l'Afrique, le commerce caravanier s'en ressentit, avec le déclin inexorable de villes commerciales puissantes comme Tombouctou ou Samarcande, et celui des empires associés à  leur prospérité. De même, dès le début des années 80 était entrevue une marginalisation géopolitique de l'Europe, les liaisons sur le Pacifique prenant le pas sur celles de l'Atlantique Nord. La question reste d'actualité aujourd'hui.

Moins évidente était la relation entre civilisations maritimes et démocratie, ou les différences nécessaires de stratégie entre une puissance maritime et une puissance continentale, également étudiées dans le cadre de la géopolitique.

Par sa recherche des interactions entre des domaines transfontaliers, la géopolitique s'intéresse naturellement à  la politique internationale, d'autant que de nos jours la mondialisation a multiplié et complexifié les liens entre toutes les populations de la planète.

Voir aussi :