Accueil |

Guerre

                

La guerre qualifie tous les conflits confrontant des pays ou d'importants groupes de personnes utilisant la force physique et, surtout des armes, se traduisant par la mort d'humains.

Outre l'homme, de très nombreux animaux pratiquent, à  une échelle plus ou moins importante, la guerre. Il s'agit de tous les animaux territoriaux, mais qui, tout comme les hommes, négocient souvent ; et des insectes sociaux, qui forment de véritables armées (fourmis, termites).

Sommaire
1 Théories de la guerre
2 Causes et enjeux
3 Guerres civiles
4 Voir aussi

Théories de la guerre

Selon le théoricien prussien Carl von Clausewitz (1780-1831) : la guerre est le prolongement de la politique par d'autres moyens. Cette définition rejoint les antiques idées de la civilisation chinoise : la guerre n'est qu'un des moyen pour imposer sa volonté à  un groupe ou à  l'inverse y résister. Comme ce moyen est le plus risqué et le plus coà»teux, la victoire la plus intéressante est celle qui ne se voit pas, l'adversaire n'ayant pas perdu la face.

Par cette continuité politique, la guerre est aussi un élément incontournable des relations humaines, et donc une chose à  laquelle il faut être prêt, ce que traduit le proverbe romain : si vis pace, para bellum (pour vivre en paix, soit prêt à  te battre), ou bien l'aphorisme de Nicolas Machiavel : «  une guerre prévisible ne se peut éviter, mais seulement repousser Â». On peut même considérer que l'état de guerre est naturel, et que c'est la paix qui résulte d'une construction, motivée par les plus grand gain d'un mauvais compromis que de la plus grande victoire. La régulation et le traitement de la guerre sont l'un des sujets majeurs, voire LE sujet, pour les acteurs politiques et religieux (les cultes étant généralement attachés à  un idéal de maintien de leur ordre).

Des théoriciens ont pu émettre l'hypothèse que la guerre était aussi une nécessité naturelle pour réguler la population humaine. Cette théorie semble complètement infirmée par la réalité, les guerres même les plus sanglantes n'ayant eu qu'un impact tout à  fait négligeable sur la démographie humaine.

Causes et enjeux

Les causes (ou parfois les prétextes) de guerre peuvent être innombrables, entre autre:

En fait, une guerre a rarement une cause unique, mais une accumulations de causes profondes, la cause immédiate, par exemple l'affront, servant de déclencheur.

On rappellera aussi que la guerre est souvent une façon de ressouder une communauté contre un ennemi commun, de justifier une forte discipline, voire d'acquerir ou conserver une gloire politiquement nécessaire à  un chef charismatique. Ces raisons rendent la guerre fréquente : dans les dictatures et les États o๠les hommes voit leurs certitudes troublés par une brutale évolution politique (ethnique), économique ou technique.

Ainsi, la raison d'une guerre (le groupe auquel on veut imposer sa loi) n'est pas toujours « en face Â», mais peut-être dans chaque camp, à  l'image de la guerre franco-allemande de 1870, motivée par la volonté de sceller l'unité allemande. Cette interprétation fut également donnée à  la Première Guerre mondiale par des socialistes de chaque camp.

Lorsque la guerre est particulièrement atroce pour les militaires comme la première guerre mondiale le pouvoir accentue la propagande et promet que ce sera la dernière (der des ders).

Guerres civiles

Comme dans une vendetta les guerres internes à  un pays mettant aux prises une partie de la population contre l'autre, sont qualifiées de guerres civiles. Chacun voit dans son ennemi, et même en celui qui voudrait rester neutre, un traitre avec lequel il n'est plus possible de cohabiter, et avec lequel aucun compromis territorial n'est possible (comme cela serait possible avec un ennemi étranger). C'est pourquoi l'unique issue envisagée est bien souvent l'anéantissement de l'autre et de ses alliés réels ou potentiels (y compris femmes et enfants), avec emploi de la terreur, ce qui rend ces guerres meurtrières et sans merci. La plupart des dirigeants n'hésiteront pas donc pas à  se lancer dans une guerre étrangère plutà´t que de risquer une guerre civile.

L'origine d'une guerre civile peut être aussi quelconque que celui d'une autre guerre. Il est également possible que sa cause réelle soit ailleurs que dans le prétexte affiché.

Voir aussi