Accueil |

Hétérodoxie

En religion, est hétérodoxe ce qui diffère de la doctrine fixée par l'autorité orthodoxe. De manière générale, on considère souvent que l'organisation en religion (avec des références décrites) crée naturellement une orthodoxie par rapport à  laquelle les membres de l'église ou les croyants sont invités à  se positionner. Sociologues et historiens identifient de moins en moins une religion à  son orthodoxie au contraire des médias.

D'une manière générale, la tendance à  confusion est forte, dans les médias, entre orthodoxie qui suppose une doctrine et orthopraxie qui suppose une loi. On y accepte argent comptant la proclamation de certains groupes d'être orthodoxes dans des religions o๠la loi prévaut sur la doctrine et o๠la multiplicité des écoles interprétatives est la règle.

Histoire religieuse européenne

On parle plus précisément d'hétérodoxie à  chaque crise dogmatique.

Le cas se présente fréquemment :

  
dès le début du 4e siècle, on constate la mutation du sens des conciles : une hétérodoxie devient une hérésie à  partir du moment o๠se dresse une autorité capable, celle de l'empereur, de promouvoir et d'obtenir son éradication,
  • Vème siècle : nestorianisme.

  • entre le 7e et le 13e siècle avec les Cathares, puis les pauvres de Lyon,
  • Dans les courants théologiques minoritaires qui traversent la spiritualité propre à  certains ordres monastiques comme les franciscains qui conduisent à  des purges,
  • au 11e siècle, lors du grand Schisme entre les églises d'Occident et les églises orientales, celle-ci germant depuis le « brigandage d'Éphèse Â» et rebondissant avec le rejet du canon 28 du Concile de Chalcédoine confiant la primauté au patriarche de Constantinople par le métropolite romain, pour conduire au clash avec le Filioque en 1054,
  • dans le contexte des 15e et XVIe siècle et de l'opposition entre catholicisme (qui se dit orthodoxe) et protestantisme (la réforme qui ne se reconnaît pas comme hétérodoxie du fait libre examen et de la question des confessions de foi).
  • au tournant des 19e et 20e siècle avec la crise moderniste

  • Voir aussi