Accueil |

Henry Ford

       

Henry Ford, le fondateur de la Ford Motor Company, est né à  Springwells Township, Wayne County, dans le Michigan États-Unis le 30 juillet 1863. Ses parents s'appelaient William et Mary (Litogot) Ford. Il était l'ainé des six enfants (4 frères et 2 sÅ“urs).

Son père était natif de la paroisse de Kilmalooda, Comté de Cork en Irlande. Ils arrivèrent en Amérique en 1847 et montèrent une ferme dans le comté de Wayne (Wayne County).

Jeune, Henry Ford s'intéressait beaucoup à  la mécanique. à€ l'à¢ge de 12 ans, il passait le plus clair de son temps dans un magasin de machine qu'il avait équipé lui-même. Ainsi, à  15 ans, il construisit son premier moteur à  vapeur.

Plus tard il devint apprenti mécanicien à  Detroit dans les magasins de James F. Flower and Bros. et dans l'usine de Detroit Dry Dock Co. Après avoir terminé son apprentissage en 1882, il passa une année à  régler et à  réparer les moteurs à  vapeur de Westinghouse dans le sud du Michigan. En juillet 1891, il était employé comme ingénieur par la Edison Illuminating Company de Detroit. Il devint ingénieur en chef le 1er novembre 1893.

Le 13 avril 1888 il se maria avec Clara J. Bryant de Greenfield, Michigan, la fille de Melvin Bryant, un fermier de la Wayne County. Madame Ford décéda le 29 septembre 1950 à  l'à¢ge de 84 ans. Ils eurent un fils, Edsel Bryant Ford, né le 6 novembre 1893.

La carrière de constructeur automobile de Ford date de l'hiver 1893 quand son intérêt pour les moteurs à  combustion interne le poussa à  construire un modèle à  un cylindre essence. Le premier moteur Ford prit naissance sur une table en bois de la cuisine de la maison des Ford à  58 Bagley Avenue à  Detroit. Une version sortie plus tard de ce moteur motorisa une vélocylette à  4 roues. La première voiture de Ford fut finie en juin 1896.

Le 19 aoà»t 1899, il démissionna de la Edison Illuminating Company et avec d'autres, créa la Detroit Automobile Company. Il prit 1/13 des parts (100 parts) et devint le superintendant mécanique. Cette société fit faillite un an et demi plus tard.

Pendant ce temps, Henry Ford concevait et construisait plusieurs voitures de course. Dans l'une d'elles, il a battu Alexander Winton dans une course mémorable sur la piste de Grosse Pointe dans le Michigan le 10 octobre 1901. Dans une autre voiture, la fameuse 999 racer, il établit un record mondial sur un mile, couvrant la distance en 39-2/5 de secondes le 12 janvier 1904, sur le lac glacé de Saint-Clair.

Le 16 juin 1903, Ford aida à  organiser la Ford Motor Company, capitalisée à  150 000 $, dont 28 000 de sa poche. La première voiture construite par la société fut vendue le 15 juillet 1903. Henry Ford possédait 25,5% des parts de la nouvelle organisation. Il devint président en contrà´lant les actionnaires en 1906. En 1919, Henry Ford, sa femme Clara et son fils Edsel achetèrent les parts de tous les autres actionnaire minoritaires pour 105 820 894 $ et devinrent les seuls actionnaires de la société. Edsel, qui succéda à  son père en 1919 en tant que président, occupa cette position jusqu'à  sa mort en 1943, alors Henry Ford reprit le poste.

Dans les années 20, Henry Ford prit fermement une position anti-sémite. Il accusait les Juifs de posséder les plus grandes entreprises américaines.

Sur cette question, l'historien Pierre Abramovici écrit dans l'article « Comment les firmes US ont travaillé pour le Reich Â» (Historia, n° 669, septembre 2002, p. 40-45) :

« Henry Ford, le plus que septuagénaire milliardaire américain, est un antisémite maladif. Il accuse les juifs d'avoir déclenché la grande Guerre et commence à  les attaquer dès 1916. En 1920, il achète un hebdomadaire, le Dearborn Independant, qui lui fournit une tribune. Â». Il entretient des relations privilégiées avec l'Allemagne nazi : « Henry Ford est décoré, à  Detroit le 30 juillet 1938, de l'ordre allemand de l'Aigle. Cette distinction, réservée aux étrangers, lui est remise par le consul allemand à  Detroit, Karl Capp et par son homologue à  Cleveland, Fritz Heiler. Â» Il participe le 26 juin 1940 à  un dîner de gala au Waldorf Astoria de New York, destiné à  célébrer la victoire allemande sur la France.

Henry Ford participa également à  l'effort de guerre allemand. Toujours selon Pierre Abramovici : « En 1938, Ford Compagny ouvrira, dans la banlieue de Berlin une usine d'assemblage de véhicules de transports de troupes. Avec Opel, société d'origine allemande, mais propriété de General Motor, l'autre grand constructeur automobile US, Ford produira près de 90 % des half-tracks de 3 tonnes et 70 % des camions lourd et moyen tonnage utilisés par la Wehrmacht. Â» Après la guerre, les firmes ITT et General Motor se font dédommager par le gouvernement américain pour les dommages causées à  leurs usines en partie détruites par les bombardiers américains. « De son cà´té, Ford arrache un peu moins d'un million de dollars pour les dégà¢ts provoqués à  ses chaînes de fabrication de camions militaires installées à  Cologne. Sans compter les 38 millions de francs versés, pendant la guerre, par Vichy, après le bombardement par des avions alliés de son usine de Poissy dans laquelle elle produisait vingt camions par jour destinés à  la Wehrmacht. Â»

En septembre 1945, quand il abandonna le poste de président pour la deuxième fois, Henry Ford recommanda l'ainé de ses petits-fils, Henry Ford II, à  l'élection de ce poste. Le conseil des directeurs suivit cette recommandation.

Henry Ford était un membre de la Society of Automotive Engineers, le Automobile Club of America, et le Detroit Board of Commerce.

En collaboration avec Samuel Crowther, il écrivit My Life and Work(1922), Today and Tomorrow (1926) et Moving Forward (1930) qui décrivait le développement de la Ford Motor Company' et soulignait ses théories sociales et industriels. Il publia aussi "Edison, As I Know Him' (1930), avec le même collaborateur. Le diplà´me de Docteur en ingénierie lui fut délivré par l'université du Michigan et le collège de l'État du Michigan, il reçut aussi un 'LL.D.' honoraire de l'université Colgate.

Herny Ford mourut à  sa résidence, Fair Lane à  Dearborn, à  23:40 le lundi 7 avril 1947, à  la suite d'une hémorragie cérébrale. Il avait 83 ans. A son enterrement assistèrent madame Ford et les membres de la famille. A l'heure de sa mort, une crue de la Red River, qui coule à  travers le sol de Fair Lane, provoqua une coupure électrique. Des vieilles lampes à  pétrole et des bougies étaient les seules sources de lumière dans la maison, créant une scène similaire en ça à  sa naissance dans la même région beaucoup d'années plus tà´t.

Le service funéraire s'est tenu à  la cathédrale de l'épiscopale de Saint Paul à  Detroit, et Henry Ford fut enterré dans le cimetière de la famille Ford à  l'église de l'épiscopale de Sainte Martha.

Quelques citations célèbres de Henry Ford :

(à  traduire)