Accueil |

Histoire d'Espagne

      

Sommaire
1 Antiquité
2 Les invasions barbares
3 Chrétiens contre Musulmans
4 Le Siècle d'or
5 Habsbourgs et Bourbons
6 La décadence
7 Guerre civile
8 La dictature franquiste
9 Restauration de la Monarchie et transition démocratique
10 Membre de l'Union Européenne

Antiquité

Les Celtibères

L'empire carthaginois

La domination romaine

Les invasions barbares

Pendant le haut Moyen-à‚ge, la péninsule ibérique a vu l'arrivée de plusieurs peuples barbares.
Si les Vandales, poursuivant leur route vers l'Afrique du Nord, ne firent que traverser le pays et léguer leur nom à  l'Andalousie, les Suèves s'installèrent dans le nord-ouest et les Wisigoths établirent dans le reste du pays un royaume puissant et florissant qui se prolongeait au delà  des Pyrénées, en
Aquitaine. Chassés de ce domaine par les Francs, ils se replièrent dans la péninsule et finirent par absorber le royaume des Suèves, avant de succomber aux-mêmes devant les armées musulmanes.

Les Vandales

Les Suèves

Les Wisigoths

Chrétiens contre Musulmans

Après l'arrivée des armées de l'Islam, l'ESpagne devient pour de nombreux siècles le théà¢tre de l'affrontement entre chrétiens et musulmans. Dans un premier temps, ceux-ci parviennent à  occuper une majeure partie de la péninsule et lui apportent une civilisation brillante, mais très rapidement les souverains chrétiens amorcent la Reconquista qui finira par l'élimination complète de l'Islam en terre ibérique.

L'Espagne musulmane

voir
Al-Andalus

La Reconquista (718-1492)

La Reconquista est une période cruciale de l'histoire espagnole, notamment par sa durée: plus de 750 ans.

Elle commence dans la division: différents États chrétiens se créent dans le nord face à  l'Emirat de Cordoue (Asturies, puis Léon,Castille, Navarre, Aragon, comtés catalans).

Ces États progressent peu à  peu vers le sud à  mesure que la puissance musulmane se divise, pour aboutir entre 1479 et 1512, à  un royaume unifié, l'Espagne. voir l'article de fond : Reconquista

Le Siècle d'or

Le XVIe siècle voit la puissance espagnole atteindre son apogée avec la réunion sous l'autorité de Charles Quint et de son fils Philippe II d'un nombre extraordinaire de possessions rassemblées par la politique matrimoniale des Habsbourg, les exploits des Conquistadors et leurs propres faits d'armes, Charles Quint est l'empereur sur les territoires duquel le soleil ne se couche jamais : Cette puissance alerte en particulier la France, cernée par les terres des Habsbourg. L'or et l'argent de l'Amérique coulent à  flot et permettent à  Philippe II de poursuivre la politique d'hégémonie, en tant que champion du catholicisme contre la Réforme et les mahométans (victoire navale de Lépante). Mais cette puissance est fragile, et la diversité des territoires réunis sous un même sceptre ne correspond à  aucun sentiment national commun.

Habsbourgs et Bourbons

Les successeurs de Philippe II furent de moindre envergure que celui-ci, et continuèrent la lutte contre la France dans des conditions plus difficiles. La guerre de Trente Ans fit de cette dernière la puissance montante de l'Europe, au détriment des Habsbourg d'Autriche et d'Espagne. Il existait entre ces deux branches des héritiers de Charles-Quint une politique familiale destinée à  préserver l'héritage commun, mais les unions consanguines finirent par avoir raison de leur fécondité, et le dernier Habsbourg d'Espagne, Charles II, était débile et ne put avoir de descendance. Louis XIV, fils et mari de princesses Habsbourg d'Espagne saisit l'opportunité pour tenter d'installer sa dynastie sur le trà´ne, ce qui déclencha la guerre de Succession d'Espagne, au terme de laquelle le Bourbon Philippe V devint roi d'Espagne en abandonnant ses droits sur la couronne de France. L'Espagne disparaissait en tant que puissance majeure du continent et ses liens traditionnels avec l'Autriche étaient rompus.

La décadence

Guerre civile

voir l'article de fond :
Guerre civile espagnole

La dictature franquiste

Restauration de la Monarchie et transition démocratique

Membre de l'Union Européenne