Accueil |

Histoire de la Syrie

L'histoire de la Syrie est marquée par sa situation exceptionnelle. C'est un territoire de transition au carrefour de plusieurs mondes : la Méditerranée, la Mésopotamie, la Perse, l'Inde, l'Asie mineure, les terres du Caucase, et l'Égypte. La Syrie était traversée par les plus importantes voies commerciales, entre l'Europe, la Chine (route de la soie) et l'Inde.

L'homme de la terre syrienne à  peut-être découvert, pour la première fois de l'histoire de l'humanité, à  Abu Huraira, l'art de cultiver, d'associer l'eau et le grain de blé, pour multiplier les épis. Grà¢ce à  cette découverte première l'homme commença à  se fixer, à  sortir des cavernes, à  construire des maisons, à  prendre conscience de son être, à  invoquer le ciel avec les premières incantations mythologiques et religieuses, à  s'essayer au dessin, à  la sculpture et à  la décoration.

C'est également en Syrie, que l'homme découvrit comment utiliser le cuivre, comment le façonner et en réaliser un alliage: le bronze. Dès le IIIe millénaire av. J.-C les syriens construisaient des palais, créaient des fresques, et connaissaient un essor culturel et commercial remarquables. Et c'est dans ce pays qui naquît aussi l'alphabet.

La Syrie a eu une part importante dans l'histoire du christianisme et dans ses débats. à€ travers ses routes sont passés les pèlerins vers les grands centres religieux, les croisés et les caravanes de la soie et des épices.

Les habitants des nombreux petits royaumes qui ce sont développés en Syrie, descendaient de peuplades arabes venues, depuis les premiers temps, du sud-de la Péninsule Arabique, et qui sont connus sous le nom d'Amourites, de Cananéens, de Phéniciens (zone cà´tière), d'Araméens (hautes terres) de Ghassanides et de Nabatéens (au sud).

Sommaire
1 Les dominations en Syrie
2 Chronologie des civilisations et régimes politiques
3 Histoire de la Syrie moderne
4 Les personnages syriens célèbres
5 Villes et colonies anciennes
6 Liens

Les dominations en Syrie

La Syrie de l'antiquité s'étendait sur un territoire beaucoup plus vaste que le territoire syrien actuel et fut donc un champ de bataille entre les grands peuples voisins. La Syrie subit ainsi plusieurs dominations :

Chronologie des civilisations et régimes politiques

Histoire de la Syrie moderne

Le début de la renaissance de la Syrie moderne peut être datée des années 1832 à  1840, lors desquelles Méhémet Ali tenta de secouer le joug de l'Empire Ottoman.

En 1840, affaire de Damas contre les populations juives.

Dès 1860, l'ouverture vers l'Occident entraîna un renouveau culturel et la prise de conscience d'une identité et le développement d'un nationalisme pro-arabe.

Mais le pays ne fut délivré du joug ottoman qu'après la guerre de 1914-1918, mais pour se voir substituer un protectorat français à  partir de 1920, lequel dut lutter contre plusieurs révoltes notamment en 1925 et en 1945. La France mit fin à  son mandat en Syrie et l'évacua en 1946.

Devenu indépendant, le pays prit part à  la première guerre contre l'établissement de l'État d'Israà«l en 1948. La défaite subie engendra l'instabilité politique et une longue série de coups d'État militaires, alimentés par l'opposition entre une fraction pro-irakienne de l'armée et une autre fraction pro-égyptienne, qui imposa l'union [R.A.U.) avec l'Égypte de Nasser entre 1958 et 1961.

Cette tentative de communauté des États arabes échoua et les conservateurs reprirent le pouvoir jusqu'au coup d'État de 1963, à  partir duquel le Parti Baas Syrien s'est assuré le gouvernement du pays, en s'adaptant aux évolutions politiques.

Ainsi un premier gouvernement "modéré" fut renversé en 1966 par une faction "pro-soviétique" et extrémiste, qui entraîna le pays dans une guerre désastreuse contre Israà«l en 1967, la Guerre des Six-Jours. La défaite laissa le champ libre au général Hafez el-Assad qui prit le pouvoir en 1970.

En 1973, une nouvelle guerre contre Israà«l et la conquête et le contrà´le du massif du Golan par les israéliens plongea la Syrie dans de nouvelles difficultés politiques et financières, aggravées par l'intervention dans la guerre civile libanaise à  partir de juin 1976.

Dans les années 1980, le gouvernement syrien a signé un traité d'amitié avec l'URSS, soutenu l'Iran lors de son conflit contre l'Irak et subi une forte opposition des mouvements de musulmans intégristes.

Les personnages syriens célèbres

Villes et colonies anciennes

Liens

Classement encyclopédique