Accueil |

Impostures en philosophie

  1. REDIRECT

L'imposture en philosophie est une vieille habitude qui a pris une dimension remarquable au XXe siècle. Elle consiste à  dissimuler par toutes sortes de procédés son ignorance et ses intérêts derrière des idées ou des systèmes qui n'ont en eux-mêmes aucun sens. Ces procédés sont essentiellement de l'ordre de la mystification rhétorique et médiatique. A ce titre, l'imposture n'est pas typiquement philosophique, mais elle peut être également scientifique par exemple.

Sommaire
1 Histoire des impostures
2 Post-modernisme vs philosophie analytique
3 Citations
4 Bibliographie

Histoire des impostures

Les sophistes selon Platon

Dans les dialogues de Platon, en particulier le Protagoras, Socrate met à  mal les sophistes, qui se vantent de convaincre de ce qu'on voudra par des méthodes surtout rhétoriques, c'est à  dire utilisant des effets de discours. Par opposition, Platon présente Socrate comme permettant de trouver un chemin vers la vérité par sa méthode maà¯eutique, o๠l'on progresse de proche en proche à  petits pas, en s'assurant du consensus des deux parties à  chacun.
Socrate n'est pourtant pas exempt de tout reproche, et ses raisonnements ne sont pas toujours logiquement valides.
(voir page de discussion pour la suite à  débattre)

Philosophes à  vendre

Post-modernisme vs philosophie analytique

Les reproches contre la philosophie continentale :

Le relativisme de la vérité qui est critiqué ici n'est pas le relativisme sceptique d'un Hume par exemple ; ce qui est critiqué (par exemple par Jacques Bouveresse), c'est en réalité le dogmatisme qui affirme la vérité de l'inexistence de la vérité, dogmatisme qui est une simple inversion du platonisme et qui se réfute lui-même. Il semble en effet difficile d'affirmer à  la fois la vérité d'une proposition et la non-existence de la vérité, puisque tout critère de validité est supprimé. Cette thèse aboutit donc a un non-sens, la vérité et la non-vérité ne pouvant plus être attribuées à  aucune proposition. Dans cette perspective, tout se qui est exprimé est pourvu de sens et n'est pas pourvu de sens.

Citations

"Il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux et indéterminés." (Locke)

"Nous vivons une époque oà¹, en philosophie et dans la pensée en général, l'imagination prétend de plus en plus détenir et même détenir seule le pouvoir législatif lui-même et ne traite plus la raison que comme une simple exécutante de ses volontés." (Jacques Bouveresse).

"S'il y a parmi mes lecteurs des jeunes femmes et des jeunes gens qui aspirent à  devenir dans le domaine de la pensée les chefs de file de leur génération, j'espère qu'ils éviteront certaines erreurs dans lesquelles je suis tombé dans ma jeunesse, faute de bons conseils. Quand je désirais former une opinion sur un sujet, je l'étudiais, pesais les arguments selon plusieurs points de vue, et j'essayais de parvenir à  une conclusion mesurée. J'ai depuis découvert que ce n'est pas la bonne manière de s'y prendre. Un homme de génie connaît tout cela sans avoir besoin de l'étudier ; ses avis font autorité, et dépendent pour leur pouvoir de persuasion d'un style littéraire plutà´t que d'arguments. Il est nécessaire d'être unilatéral, puisque cela facilite l'impétuosité qui est estimée comme une preuve de force. Il est essentiel de faire appel aux préjugées et aux passions dont les hommes avaient commencé de se sentir honteux, et de le faire au nom de quelque nouvelle morale indicible. Il est bon de dénigrer les esprits lents et procéduriers qui exigent une preuve dans le but de parvenir à  des conclusions. Par dessus tout, tout ce qui est très ancien devra être détruit comme la dernière des choses". Bertrand Russell

Bibliographie