Accueil |

Irak

                           

                        

La République d'Irak (Jumhuriyah al Iraq) est un pays laà¯c et musulman du Moyen-Orient, situé dans la pénisule arabique. Bagdad en est la capitale. Jumhuriyah al Iraq
République d'Irak
(En détail) (Agrandissement)
Devise nationale : Allahu Akbar (en français Dieu est Grand)
Langue officielle arabe
Capitale Bagdad
Président Ghazi al-Yawer
Superficie
 - Totale
 - % eau
Classé 57e
437 072 km²
Négligeable
Population
 - Total (Année)
 - Densité
Classé 44e
23 331 985 habitants
53,38 hab/km²
Indépendance 3 octobre 1932
Monnaie Dinar (IQD)
Fuseau horaire UTC +3
Hymne national Ardulfurataini Watan
Domaine Internet .IQ
Indicatif téléphonique 964

L'Irak est le berceau de la civilisation babylonienne. C'est également sur les berges de l'Euphrate, passant par Bagdad, que l'écriture est née, il y a 3000 ans de cela.

L'Irak a été plusieurs fois occupée par la Grande-Bretagne au début du XXe siècle, souvent avec difficultés.

Depuis 1991, l'Irak est sous un embargo quasi-total décidé par l'ONU, dans le but de bloquer la capacité de Irak à  s'armer. L'embargo permet cependant le programme des Nations-Unies pétrole contre nourriture pour subvenir aux besoins pétroliers mondiaux et aux besoins de l'Irak, qui n'est pas autosuffisant d'un point de vue alimentaire.

Cependant, les échanges sont insuffisants tant en nourriture qu'en médicament. Seul 54% sont réellement utilisés pour les médicaments et la nourriture, et la moitié de ces 54% sont systèmatiquement bloqués par les États-Unis et la Grande Bretagne au conseil de sécurité de l'ONU.

En septembre 1998, Denis Halliday, coordinateur du programme humanitaire de l'ONU en Irak, et témoin impuissant du génocide irakien, démissionne. Début 2000 Hans van Sponeck, son succésseur démissionne pour les mêmes raisons. Plus d'1,5 million d'Irakiens ont péri par manque de médicaments ou de nourriture durant cet embargo.

Saddam Hussein était le président de l'Irak depuis 1979, ainsi que le chef du parti Baas.
Il a pris le pouvoir après un coup d'État.

L'Irak représente la deuxième plus grande réserve connue de pétrole, et il est membre de l'OPEP.

Pour avoir des informations récentes sur l'Irak, consultez la page Guerre en Irak, 2003.

Sommaire
1 Histoire
2 Politique
3 Provinces
4 Géographie
5 Economie
6 Démographie
7 Culture
8 Actualité
9 Voir aussi

Histoire

Article detaillé: Histoire de l'Irak

L'irak a déjà  été colonisé plusieurs fois par les Britanniques.

Le 5 novembre 1914, l'Angleterre déclare la guerre à  l'empire Ottoman. Les troupes Anglo-Indiennes sont déployées en Irak. Le 22 novembre 1914, le général Barrett entre à  Bassorah (Basra).

Le 16 novembre 1916, accord secret Sykes-Picot entre le Britannique Sir Mark Sykes et le Français Georges Picot, la France s'attribue la tutelle de la Syrie et la Grande-Bretagne celle de l'Irak.

Le 11 mars 1917, les troupes britanniques entrent dans Bagdad.

Le 25 avril 1920, la Société des Nations (ancêtre de l'ONU) confie un mandat à  la Grande Bretagne pour administrer la Mésopotamie.

En 1925 les britanniques donne à  l'émir Fayçal ibn Hussein, shérif de la Mecque, le titre de roi d'Irak.

Le 15 octobre 1927 un énorme gisement de pétrole est découvert à  Kirkouk.

Le 3 avril 1941, coup d'État anti-anglais de Rachid Ali el-Gaylani, met en place un régime républicain.

Le 1er juin 1941 les britanniques reprennent le controle de Bagdad.

En 1958 Le général Kassem redonna un pouvoir républicain et indépendant à  l'Irak par un coup d'état.

Le 9 février 1963 Il fut assassiné lors d'un nouveau coup d'état.

Le 31 juillet 1968, nouveau coup d'état du général Ahmed Hassan al-Bakr.

Politique

Article detaillé: Politique de l'Irak

Jusqu'en 2003, l'Irak était officiellement une république (qualifiée de dictature militaire) gouvernée par Saddam Hussein depuis le 16 juillet 1979.

L'invasion américano-britannique de l'Irak en mars-avril 2003 a entrainé la chute du gouvernement de Saddam Hussein et l'occupation du pays par les armées américaines et britanniques essentiellement.

Ghazi el-Yaouar, le nouveau président irakien désigné mardi, appartient à  la plus grande tribu d'Irak, les Chammar.

Provinces

Article detaillé: Provinces de l'Irak

L'Irak est divisé en 18 provinces (muhafazat, au singulier muhafazah):

Géographie

Article detaillé: Géographie de l'Irak

Principales villes

Economie

Article detaillé: Économie de l'Irak

Démographie

Article detaillé: Démographie de l'Irak Population : 24 001 816 habitants (2002)

Culture

Article detaillé: Culture de l'Irak >
Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques

Actualité

Voir aussi


Liste des pays du monde  |  Asie

Liens externes

  Histoire des invasions en Irak
  Irak sur Wikitravel