Accueil |

Iran

               

              

L'Iran est un pays d'Asie occidentale; sa capitale est Téhéran, la langue officielle est le persan et la monnaie est le rial. Il est entouré par le Pakistan, l'Afghanistan, le Turkménistan, la mer Caspienne, l'Azerbaà¯djan, l'Arménie, la Turquie, l'Irak, le golfe persique et la mer d'Oman (Océan Indien). Le pays était connu en occident sous le nom de Perse jusqu'en 1935, date à  laquelle Reza Shah demanda à  tous les pays liés diplomatiquement d'utiliser le nom par lequel les iraniens ont toujours appelé leur pays: Iran.
Djomhuri-ye Eslà¢mi-ye Irà¢n
(Détails) (Agrandissement)
Devise nationale : Allaho Akbar (dieu est le plus grand)
Langue officielle Persan
Capitale Téhéran
Guide suprême Ali Khamenei
Président Mohammad Khà¢tami
Superficie
 - Totale
 - % eau
Classé 17e
1 648 000 km²
0,7% / Négligeable
Population
 - Totale (2002)
 - Densité
Classé 18e
76 000 000 habitants
40 hab/km²
Etablissement
 - Date
Révolution Islamique
1er avril 1979
Monnaie Rial (1 € = 1670 IRR au 01/01/2002)
Fuseau horaire UTC +3:30
Hymne national Soroud-e Djomhouri-e Eslà¢mi
Domaine Internet .IR
Indicatif téléphonique 98

Sommaire
1 Histoire
2 Géographie
3 Politique
4 Provinces
5 système institutionnel iranien
6 Économie
7 Lienx externes

Histoire

Voir aussi Histoire de l'Iran

Géographie

Voir aussi Géographie de l'Iran

Le paysage iranien est dominé par plusieurs chaînes de montagnes qui séparent divers bassins et plateaux les uns des autres. La partie occidentale - la plus peuplée - est la plus montagneuse, avec des chaînes telles que celle du Zagros et de l'Elbrouz ; c'est dans cette dernière que se trouve le sommet le plus élevé de l'Iran, le Damavand qui culmine à  5.607 m.
La moitié orientale consiste essentiellement en une série de bassins désertiques inhabités parsemés de rares lacs salés.

L'Iran est dans un zone du globe très peu stable sismiquement parlant et est réglièrement touché par des tremblements de terre. Dernièrement, le 26 décembre 2003, la région de Bam, dans le sud du pays, a encore été frappée par un important tremblement de terre.

Politique

Article détaillé : Politique de l'Iran

Selon la Constitution de 1979, votée à  la Révolution, toutes les institutions et les activités du pays sont fondées sur les principes de la loi coranique. A la tête du pays se trouve le Guide, autorité religieuse suprême. Sous sa responsabilité, le pouvoir exécutif est détenu par le Président de la République, chef du gouvernement, qui dispose d'un cabinet composé de 20 ministres. Le pouvoir législatif appartient à  un Parlement de 290 députés élus tout les 4 ans au suffrage universel supervisé par un Conseil des Gardiens de la Constitution qui approuve ou s'oppose aux résolutions de l'Assemblée. Il existe également un conseil de discernement, composé des chefs des trois pouvoirs, des 6 clercs du Conseil des Gardiens et de 25 membres désignés par le Guide à  la tête duquel se trouve, M. Rafsandjani, renommé pour 5 ans en mars 2002. Le Conseil de Discernement est chargé de ratifier, lors d'une opposition irrévocable du Conseil des Gardiens au Parlement, l'application des lois qu'il juge indispensables, et dorénavant, d'assister le Guide pour la gestion du pays.

Provinces

Le pays est subdivisé en 28 provinces : Ardabil, Azarbayjan-e Gharbi, Azarbayjan-e Sharqi, Bushehr, Chahar Mahall va Bakhtiari, Esfahan, Fars, Gilan, Golestan, Hamadan, Hormozgan, Ilam, Kerman, Kermanshahan, Khorasan, Khuzestan, Kohkiluyeh va Buyer Ahmadi, Kordestan, Lorestan, Markazi, Mazandaran, Qom, Qazvin, Semnan, Sistan va Baluchestan, Tehran, Yazd, Zanjan

système institutionnel iranien

Chef de l'Etat

Gardien de la Révolution : Ayatollah Ali Hoseini- Khamenei (élu en1989)

Chef du Gouvernement

Président de La République : Mohammad Khatami (réélu en juin 2001)

Vice Président : Mohammad Reza Aref

Ministre des Affaires étrangères : Kamal Kharrazi

Ministre de l'Intérieur : Abdolvahed Mousavi-Lari

Ministre de la Défense : Ali Shamkhan

Ministre de la Justice : Mohamed Ismail Soushtari

Ministre de l'Economie et des Finances : Tahmasb Mazahéri

Ministre de l'Education Nationale : Morteza Hadj

Ministre du Pétrole : Bijan Namdar Zangheneh

Ministre de l'Agriculture : Mahmoud Hodjati

Ministre du Commerce : Mohamed Chariatmadari

Ministre de la Santé : Masoud Pezechkan

Ministre de l'Habitat & Urbanisme : Ali Abdolali

Ministre de l'Information : Ali Younesi

Ministre de la Culture et du Conseil Islamiques : Ahamad Masjed-Jamé

Ministre de l'Energie : Habitollah Bitaref

Ministre de la Culture et de l'Enseignement Supérieur : Mustafa Moà¯en

Ministre de l'Industrie et des Mines : Eshag Jahanghiri

Ministre des Transports : Ahmad Koram

Ministère de la Poste et des Telecommunication : Ahmad Motamedi

Ministère du Travail et des Affaires Sociales : Safdar Hosseini

Ministre des Coopératives : Ali Soufi

Économie

''Pour un article complet, voir Économie de l'Iran

L'Iran est un important producteur de pétrole et est membre de l'OPEP. C'est d'ailleurs le pétrole qui a permis à  l'Iran un rapide développement économique dans les années 70. Il représente encore aujourd'hui plus de 80% des recettes à  l'exportation.

L'économie iranienne combine un système de planification centrale et de fortes participations de l'État dans le pétrole et les grandes entreprises (industrie lourde, biens de consommation,...) avec une agriculture villageoise et des petits commerces. Le gouvernement actuel poursuit le plan de réformes du marché commencé par le gouvernement précédent et a annoncé qu'il continueait la politique de diversification de l'industrie du pétrole.

En 1996, des cours du pétrole favorables ont soulagé les pressions financières qui pesaient sur l'Iran et permis à  Téhéran de régler ses dettes. La situation financière de l'Iran s'est durcie en 1997 et agravée en 1998 en raison de la baisse des cours du pétrole.
La nouvelle hausse des cours pétroliers de 1999-2000 a permis à  l'économie iranienne de respirer à  nouveau, mais elle n'a pas suffit à  résoudre les problèmes économiques structurels de l'Iran.

Source : le Quid 2000

Lienx externes