Accueil |

Jeà»ne

   

Le jeà»ne résulte de l'abstention de prise de nourriture, soit volontaire pour des raisons médicales, spirituelles ou politiques, soit contrainte par suite de privations ou de sous-alimentation pour des raisons socio-économiques.

Le jeà»ne pour raisons médicales ou spirituelles est connu depuis l'Antiquité. Il en est fait mention dans le Mahabharata et les Upanishads.

Le jeà»ne politique, appelé également grève de la faim est semble-t-il une invention de Gandhi.

Il a ensuite été utilisé par plusieurs personnalités en Europe, dont Lanza del Vasto, notamment pendant la guerre d'Algérie, pendant le concile Vatican II et la lutte des paysans du Larzac. Un épisode trés dur a également eu lieu dans la lutte opposant les Irlandais de l'IRA au Royaume-Uni sous le régime de Madame Thatcher.

Il est aujourd'hui souvent utilisé par des réfugiés pour forcer l'obtention d'un permis de séjour.

L'organisme humain, jeune et en bonne santé, peut supporter une jeà»ne total, mais n'excluant pas la prise d'eau de boisson, pendant une période assez longue jusqu'à  deux mois (comme en témoigne l'expérience de Bobby Sands mort à  Belfast le 5 mai 1981 après avoir engagé une grève de la faim sans retour le 1er mars). La physiologie s'adapte rapidement en mobilisant les réserves internes, mais très vite apparaissent des risques importants notamment sur le rythme cardiaque. Un suivi médical est vital.

Voir aussi