Accueil |

Judo

            

Le Judo (柔道) est un art martial d'origine japonaise (budo), fondé par Jigoro Kano en 1882. Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de maintien au sol, et de clefs douloureuses.

Sommaire
1 Histoire
2 Description
3 Voir aussi
4 Liens externes

Histoire

Le souhait de son fondateur était de populariser une méthode visant à  mieux utiliser ses ressources physiques et mentales en prenant comme départ le Jujitsu, art martial pratiqué par les Samoura௠. La légende dit que les principes du judo furent découvert lors d'un hiver rigoureux, en remarquant que les branches d'arbres réagissaient différemment sous le poids de la neige abondante. Les plus grosses cassaient alors que les plus souples pliaient et se débarrassaient de "l'agresseur". La voie de la souplesse était née.

Le judo connut un succès qui s'étendit largement au-delà  des frontières japonaises, et contribua largement à  populariser les arts martiaux japonais.

Le judo commence à  être enseigné en France dès 1935 par le Maître Kawaishi et la création par se dernier du Jujitsu Club de France, mais la Fédération Française de Judo sera créée en 1946. C'est aussi à  cette époque que se développera le cà´té sportif et qu'apparaîtront les premières compétitions. Le nombre de pratiquants de par le monde s'accroit alors considérablement.

Si le judo est l'art martial le plus pratiqué en France, devant le Karaté et l'Aà¯kido, il est également un sport, le troisième le plus pratiqué en France en 2000 avec prés de 550 000 licenciés. Il est devenu officiellement discipline olympique en 1972 à  Munich et représentera a Athene le 3eme sport le plus universel avec pas moins de 98 pays participants.

Description

Le terme Judo est composé de 2 kanji signifiant approximativement :

Judo peut donc se traduire par la voie de la souplesse.

La plupart des techniques visent à  déséquilibrer l'adversaire. On distingue :

Une fois l'adversaire déséquilibré, on peut appliquer une technique d'immobilisation (osae waza), d'étranglement (shime waza) ou une clef (kansetsu waza).

Voir aussi

Liens externes