Accueil |

Médecine du travail

La médecine du travail, instituée en France par la loi du 11 octobre 1946 pour toutes les entreprises du secteur privé au bénéfice de leurs salariés.

Les entreprises doivent disposer d'un médecins du travail soit en adhérant à  une association inter-entreprise de santé au travail, soit créer leur propre service de santé au travail si la taille de l'effectif des salariés nécessite l'équivalent d'un temps complet de médecin du travail.

Depuis la création de l'institution, plusieurs décrets d'application ont fait évoluer des modalités pratiques de sa mise en Å“uvre.

la médecine du travail est financée par les employeurs. Les partenaires sociaux exercent un contrà´le sur son organisation et son fonctionnement. Actuellement, ce contrà´le est défaillant par insuffisance numérique de représentants syndicaux de salariés.

La partie législative est codifiée à  l'art L 241 1 et suivants du code du travail et la partie réglementaire à  l'article R 241 1 et suivants du code du travail.

Le médecin du travail est un spécialiste en pathologies professionelles et hygiène industrielle. Il est titulaire d'un diplà´me d'étude spéciale de médecine du travail. L'accès à  la formation se fait par la voie du concours de l'internat puis 4 années de formation théorique et pratique après le tronc commun de 6 ans. Souvent le médecin du travail suit des formations complémentaires : en ergonomie, psycho-dynamique du travail, épidémiologie, radio-protection, etc.

Autres médecines du travail :

  1. la fonction publique d'état : la médecine de prévention
  2. la fonction publique hospitalière : la médecine du travail hospitalière
  3. la fonction publique territorielle ; la médecine professionnelle et de prévention.