Accueil |

Magistrat

Un magistrat est, dans la Rome antique (magistratus), un citoyen élu à  une charge de direction et d'administration de la cité. Exerçant des fonctions exécutives, législatives, judiciaires, ensemble ou séparemment, les magistrats sont, pour l'essentiel, les consuls, les proconsuls, les tribuns de la plèbe, les prêteurs, les édiles et les censeurs.

Aujourd'hui, un magistrat désigne, au sens large, un fonctionnaire public en position d'autorité. C'est ainsi que l'on dit souvent du Président de la République qu'il est le premier magistrat du pays ou des maires qu'ils sont les magistrats communaux.

Plus spécifiquement, le mot magistrat renvoie à  l'exercice du pouvoir judiciaire. La notion de magistrature, regroupant juges et procureurs, est inconnue des pays de common law (Royaume-Uni, États-Unis ou encore Canada) qui offrent des garanties constitutionnelles seulement à  leurs seuls juges, au sens strict.

En revanche, les pays de droit civil procèdent le plus souvent à  la constitution d'un corps unique des magistrats du siège et du parquet. C'est notamment le cas en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et, assez généralement, dans les pays francophones ou appartenant à  la zone d'influence francophone : Belgique, Suisse, Afrique de l'ouest, Cambodge. Dans ce cas, on distingue communément au sein de l'ordre judiciaire d'une part, les magistrats du siège, constituant la magistrature assise puisque les jugements et arrêts sont rendus assis, et d'autre part les magistrats du parquet, désignés comme la magistrature debout - ou ministère public - puisque les réquisitions à  l'audience sont prises debout. Dans le langage courant, les magistrats du siège sont les juges et les magistrats du parquet, les procureurs et leurs substituts.

Voir aussi