Accueil |

Maladie mentale

 

La maladie mentale est une affection qui perturbe la pensée, les sentiments ou le comportement d'une personne de façon suffisamment forte pour rendre son intégration sociale problématique. Elle fait partie du champ d'étude de la psychiatrie.

Les symptà´mes sont variés et diffus:

Les limites de la maladie mentale sont donc très subjectives, conditionnées par la tolérance qu'a une société par rapport aux comportements déviants. Ainsi, en Europe, l'homosexualité à  longtemps fait partie des maladies mentales. Cette imprécision est mise à  profit par les régimes totalitaires pour justifier l'internement des opposants politiques. On parle de personnalité limite ou «borderline» pour désigner des personnes réussissant à  présenter une apparence de «normalité», malgré certains traits relevant de la psychose.

Certaines maladies sont localisées à  une zone géographique ou à  une période particulière:

A moins d'y voir des syndromes iatrogènes, autrement dit de maladies créées de toute pièce par le thérapeute, ceci semble impliquer une influence sociale dans la formation des maladies. Cette influence est étudiée par l'ethnopsychiatrie.

Sommaire
1 Les grandes classes de maladies mentales

Les grandes classes de maladies mentales

Les déficiences intellectuelles et les troubles neurologiques comme l' épilepsie ou l'infirmité motrice cérébrale ne sont pas des maladies mentales. Celles-ci regroupent néanmoins un vaste ensemble de pathologies qui peut se diviser en plusieurs catégories :

Les psychoses

Les psychoses sont des troubles graves qui entrainent une désintégration de la personnalité accompagnée d'une altération de la perception, du jugement et du raisonnement. Les schizophrénies, les psychoses maniaco-dépressives, les délires chroniques (incluant la paranoà¯a, les psychoses hallucinatoires chroniques, etc.) sont des psychoses.

Les névroses

Les névroses, ou plutà´t les symptomes névrotiques. on y trouve le plus fréquemment les phobies, puis les autres symptomes (hystérie, obsessions, aussi appelés TOC, troubles obsessifs compulsifs. Ils sont rares de façon chroniques, mais on les retrouve surtout durant les période de difficultés existentielles des individus.

Les troubles de la personnalité

Les troubles de la personnalité, qui touchent 5 à  10 % de la population : Ces troubles ne sont pas des maladies à  proprement parler, mais constituent un terrain propice au develloppement de certains troubles mentaux (par exemple, la personnalité paranoà¯aque est liée au dévelloppement d'une psychose paranoà¯aque, sans que ce soit systématique)

Les troubles de l'humeur

Les troubles du comportement alimentaire