Accueil |

Marxisme

Courant philosophique et politique se réclamant des idées de Karl Marx et Friedrich Engels. Le marxisme est issu à  la fois du matérialisme et de la philosophie de Hegel : il repose sur une conception de l'Histoire appelée le matérialisme historique ainsi que sur la méthode dialectique; ensemble, ils forment le matérialisme dialectique.

La pensée de Marx est à  la fois une philosophie, une sociologie, une analyse économique du capitalisme, une science politique, et un projet révolutionnaire.

Pour Marx et Engels, "l'histoire de toutes les sociétés humaines n'est que l'histoire de la lutte des classes". En outre la préhistoire, que Marx et Engels analysent comme une forme de communisme primitif, ils distinguent au cours de l'Histoire trois autres modes de production (on définit un mode de production comme la conjonction de forces de production et d'une organisation sociale) : l'esclavagisme, le féodalisme, et le capitalisme. Il en évoque aussi un quatrième nommée mode de production asiatique ou NPA.

Pour Marx, ces différents modes de production correspondent à  des conditions matérielles déterminées historiquement. Le développement des moyens de production modifie les conditions économiques et amènent au pouvoir de nouvelles classes sociales qui modifient à  leur tour les rapports et les modes de production.

En s'emparant des moyens de production, la bourgeoisie a renversé le pouvoir féodal mais a en même temps créé une nouvelle classe sociale, le prolétariat, qui porte en elle à  la fois le renversement de la bourgeoisie et du capitalisme, mais aussi l'instauration de la future société socialiste et du communisme.

Au cours du XXe siècle, le marxisme s'est divisé en plusieurs courants :

De nombreuses personnes font l'amalgame entre le marxisme et les dictatures à  économie planifiée pour lesquelles la théorie de Marx n'est qu'un prétexte à  exercer une domination. Le philosophe Alain Glucksmann développa dans son ouvrage La cuisinière et le mangeur d'hommes la thèse de la création de telles dictatures comme conséquences nécessaires prévisibles par le modèle marxiste, dans le cadre exact de la lutte de classes, et simplement adaptés à  ce nouveau mode de production : la nouvelle classe dominante était alors simplement la nomenklatura, l'appareil du parti.

Bibliographie

Ouvrages de Marx :

"Manuscrits de 1844", "Le Manifeste du Parti Communiste" (1848), "Le Capital" (1867), "La Guerre civile en France", "L'Idéologie allemande" (1846), "De la Critique de l'économie politique" (1859), "La Sainte Famille" (1845), "A propos de la question juive" (1844), "Pour une critique de la philosophie du droit de Hegel" (1844)

Une très riche collection de textes historiques marxistes est disponible en ligne dans les

Voir aussi

Gauche, Extrême gauche, Idées politiques, Economie.