Accueil |

Max Weber

        

Max Weber naquit le 21 avril 1864 à  Erfurt et mourut de pneumonie à  Munich le 14 juin 1920.

Max Weber, économiste et sociologue allemand, est connu comme étant l'un des fondateurs de la sociologie moderne avec Vilfredo Pareto et Emile Durkheim qui lui sont tout deux contemporains.

Dans ses travaux de sociologie, Weber s'intéresse à  l'action sociale et au sens subjectif des conduites. Il travailla aussi sur de nombreux thèmes, dont la bureaucratie, la rationalité...

Alors que pour Durkheim la sociologie a besoin de ses propres méthodes basées sur les sciences de la nature, Weber emploi la science politique, l'économie politique, la philosophie de la culture et le droit, qui sont selon lui tout comme la sociologie des « sciences de la culture Â». Selon Weber, ces sciences sont trop éloignées des sciences de la nature pour qu'elles puissent s'inspirer de leurs méthodes.

Les sciences de la culture pour Weber, sont compréhensives, historiques, et elles s'intéressent à  la culture. Les sciences de la culture sont compréhensives parce que la compréhension de la conduite humaine est en un sens immédiate. Elles sont historiques parce qu'elles partent toujours d'une situation donnée. Le fait que les sciences de la culture s'intéresse à  la culture semble aller de soi, ce que Weber veut dire, c'est que les Å“uvres humaines (la culture en question) se définissent par rapport à  des valeurs et créent elles même des valeurs.

Ce dernier point pose un certain nombre de problèmes que Weber a lui même analysé, si les sciences de la culture sont issues de la culture alors que c'est l'objet même de leur étude, comment peuvent-elles prétendre à  l'objectivité ? Pour surmonter ce problème, Weber fait la distinction entre « jugements de valeurs Â» et « rapports aux valeurs Â». Alors que les premiers sont subjectifs, le « rapport aux valeurs Â» signifie l'analyse d'une réalité sociale en tenant compte de la place occupée par les valeurs dans la société analysée. L'acte scientifique est lui-même orienté vers une valeur, celle de la vérité. Cela est possible selon Weber grà¢ce à  l'idéal-type.

Sommaire
1 La rationalisation
2 Le capitalisme
3 Bibliographie
4 Divers
5 Voir aussi

La rationalisation

Weber accorde une grande importance à  la rationalité méthodique procédurale (notion de désenchantement du monde). Les moyens de production sont peu importants à  ses yeux (alors que pour Karl Marx c'est le contraire). Le pouvoir est pour lui la possibilité pour un individu d'arriver à  l'objectif qu'il s'est fixé, plus il a de pouvoir, plus il a de chance d'arriver à  son but (le même raisonnement est valable pour un groupe social). Selon Weber, il y a 3 types de pouvoirs :

  1. le pouvoir économique fondé sur la richesse;
  2. le pouvoir politique fondé sur les privilèges légaux;
  3. le pouvoir statutaire fondé sur différentes formes de gratification.

Le capitalisme

Article détaillé : L'émergence du capitalisme selon Max Weber

Pour Max Weber, le capitalisme serait apparu d'une part grà¢ce à  la classe rationnelle que représente la bourgeoisie, mais surtout, d'autre part, grà¢ce au protestantisme. Il pense que les principales causes de son émergence ne sont pas techniques ou économiques, mais principalement éthiques et psychologiques avec la célèbre distinction entre éthique de conviction (Gesinnungsethik) et éthique de responsabilité (Verantwortungsethik). Si le capitalisme a pu se développer selon Weber, c'est grà¢ce à  la pensée protestante et plus précisément à  la pensée calviniste. En effet, dans celle-ci, la valeur principale est la réussite.

Bibliographie

Divers

Voir aussi