Accueil |

Mur

 

Pour la commune suisse, voir Mur
Un mur est une structure solide qui sépare deux espaces. Dans les bà¢timents les murs forment une pièce alors qu'en plein air ils délimitent un espace. Leur utilité est de supporter le plafond et les étages (dans un bà¢timent) ou d'offrir un espace de sécurité contre les intrusions d'importuns ou d'effets naturels comme l'eau (on parlerait de digue).

Sommaire
1 Ouvrage de maçonnerie
2 Mur du son
3 Expressions
4 Homonymes
5 Littérature

Ouvrage de maçonnerie

Un mur est un ouvrage de maçonnerie destiné :

Il peut être construit par simple empilement de matériaux (murs en pierres sèches), par assemblage de matériaux (murs en pierre, en brique) avec un liant (ciment, mortier, torchis) ou d'un seul tenant (mur en béton ou en béton armé). Un mur extérieur sans ouverture est dit aveugle.

Lorsqu'un mur, à  l'intérieur d'un bà¢timent, n'est pas destiné au portage mais uniquement à  la séparation de pièces, on parle de cloison. Dans ce cas, il peut être réalisé avec des matériaux plus légers et moins résistants comme des briques de plà¢tre ou des éléments de Placoplà¢tre.

Par extension, on qualifie de mur tout assemblage d'éléments de taille et de forme similaire (généralement rectangulaire) : mur de carreaux de verre, mur de télévisions. De la même manière, tout obstacle ayant une apparence relativement unie et infranchissable peut être qualifié de mur : mur d'eau, mur de brouillard, mur de flammes ou de chaleur.

Les grands murs

Au cours de l'Histoire, de nombreux murs aux dimensions exceptionnelles ont été édifiés. En voici quelques-uns :

Mur du son

Quand un mobile atteint la vitesse du son dans un fluide (comme un avion dans l'air par exemple), il se produit un phénomène de concentration de l'onde de surpression qui provoque une onde de choc (qui peut être entendue dans l'air). Ainsi, quand un avion atteint la vitesse du son dans l'air, on entend une sorte d'explosion (ou bang supersonique parfois un double bang).

On notera que quand l'atmosphère est très humide, par un phénomène proche de celui qui produit la trainée blanche courante derrière un avion à  réaction, le franchissement du mur du son peut s'accompagner d'une condensation locale qui permet de visualiser l'onde de choc sous la forme d'une sorte de bouclier plus ou moins vaste qui précède légèrement l'avion.

Le terme de mur du son a une signification plus historique que technique. En effet, lorsque les aviateurs de la 2e guerre mondiale ont commencé à  approcher de cette limite, ils ont remarqué des phénomènes d'instabilité et un durcissement des commandes de l'avion. Cette combinaison a rendu l'approche de cette limite particulièrement difficile -au point que les aviateurs avaient fini par l'appeler le mur du son. Lorsque Chuck Yeager a franchi cet obstacle, le terme est quand même resté.

"Mur du son" est en fait une expression due à  un ingénieur britannique des années 40, W. F. Hilton, qui se demandait si un avion pourrait jamais passer la vitesse du son. Lorsqu'un avion vole à  une vitesse inférieure à  celle du son, il génère des perturbations. Si sa vitesse approche celle du son (331m/s dans l'air à  0°C), il engendre des ondes sonores très fortement comprimées. A la vitesse supersonique, les ondes forment des ondes de choc coniques appelées cà´nes de Mach. En atteignant le sol, ces derniers produisent un bang supersonique. L'aérodynamisme et la voilure des avions, en forme de flèche, contribuent à  pallier les inconvénients des ondes de choc. Cependant, aucun moyen n'a été trouvé pour éviter le bang supersonique, car la pointe du cà´ne de Mach part de l'avion et sa base se dirige vers la terre. Et c'est le choc d'air comprimé sur nos tympan qui produit la détonation.

Expressions

" Etre le dos au mur" : ne plus pouvoir reculer, être obligé de faire face.

Homonymes

Littérature