Accueil |

Musique classique

        


Musique classique
Compositeurs
A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M
N-O-P-Q-R-S-T-UV-W-XYZ
Grandes périodes
Moyen à‚ge-Renaissance
Baroque-Classique-Romantique
Moderne-Contemporaine
Les Instruments
claviers - cordes - percussions
bois - cuivres - voix
Interprètes
Formations et ensembles
Théorie / Terminologie
Glossaire - Termes italiens
Formes musicales
Instrumentale Lyrique Religieuse
Méta -

Au sens le plus large, on appelle couramment musique classique la musique occidentale « savante » composée jusqu’au XXe siècle. Cette définition extensive est quelque peu paradoxale : dans d’autres domaines artistiques, on opposera, par exemple, « baroque » et « classique », « classicisme » et « modernisme ». On devrait donc s’étonner de qualifier de classique, la musique baroque, ou la musique atonale... mais l’habitude est prise, faute de mieux.

Cependant, quelques puissent être les diversités techniques et stylistiques, on peut dire que la musique classique :

Même s’il faut admettre des exceptions, cette définition exclut a priori les musiques improvisées o๠il n’y a pas de séparation nette entre le rà´le du compositeur et celui de l’interprète, les musiques anonymes ou collaboratives o๠le rà´le du compositeur est dilué, ainsi que les musiques utilitaires (danse, film). Cependant, on compte généralement les danses anciennes constituant la suite ou pratiquées au XIXe siècle (mazurkas, valses, etc.), les musiques de ballet comme relevant de la musique classique.

Dans un sens plus restreint et plus exact, on réserve ce terme à  la musique composée, approximativement entre 1750 et 1820. Dans cette acception, les plus grands compositeurs classiques sont Haydn, Mozart et Beethoven, et ce courant suit la musique baroque et précède la musique romantique : pour lever l’ambiguà¯té, on peut l'appeler « musique de la période classique ».

La palette de navigation ci-contre permet d’accéder facilement à  l’article désiré.