Accueil |

Nomic

A la différence de la plupart de jeux, les règles de nomic ne sont pas gravées dans le marbre. En fait, le but du jeu est d'en modifier les règles. Les joueurs commencent la partie en appliquant un "ensemble de règles" de départ, qui dispose, entre autres choses, des conditions dans lesquelles les règles peuvent être modifiées. Une fois qu'une règle a été changée, les joueurs doivent suivre le nouvel ensemble de règles ainsi modifié. En général, tout est sujet à  changement, même les règles qui indiquent comment les règles doivent être changées.

Et c'est ainsi que ça a tendance à  devenir un peu mystérieux : comme les règles changent, le jeu auquel vous jouez est susceptible de changer en permanence. La nature même des changements de règles peut évoluer de la démocratie directe à  la démocratie indirecte, le jeu peut devenir une dictature, la possibilité de changer les règles peut disparaître totalement ; si ça se trouve, vous finirez par jouer aux échecs, à  "pierre-feuille-ciseaux" ( RPS ) ou quoi que ce soit d'autre. Les joueurs tiennent le destin du jeu dans leurs mains.

Pour reprendre les mots du créateur de Nomic : "Nomic est un jeu dans lequel le changement des règles compte pour un coup. De ce point de vue, il diffère de presque tous les autres jeux. A Nomic, l'action de jeu de base consiste à  proposer un changement de règle, à  débattre de l'opportunité du changement proposé, à  voter le changement, à  décider de ce qu'on peut ou ne peut pas faire ensuite, et à  le faire. Bien entendu, même cette définition de base du jeu peut être changée." --Peter Suber, How to Play Nomic.

La plupart des fans de Nomic semblent s'amuser à  y jouer dans le but d'expérimenter les différents processus en Å“uvre dans la création ou la modification des lois, mais aussi pour tester leur aptitude à  trouver des failles logiques dans les règles, lesquelles provoquent des situations inattendues - en général au profit du joueur. Le terme consacré chez les anglophones est "scamming". Il n'y a pas consensus sur la meilleure traduction possible du mot mais lors de la discussion pour la création de fr.rec.jeux.nomic il fut proposé d'utiliser "(par ordre d'apparition à  l'image) : Coup-bas, Subreption, Filoutage, Flouerie, Rouerie, Fourberie, Ruse, Exploitation, Arnaque, Carambouille, Jarnaquerie, Enculade."

"Je fais une distinction entre jeux 'à  procédure' et jeux 'de droit positif'. Dans les jeux 'de droit positif', on joue pour gagner des points et la partie. Dans les jeux 'à  procédure', on cherche à  lier et à  intriquer les règles, que ce soit pour le plaisir de la logique ou pour obtenir une victoire par paradoxe de préférence à  une victoire aux points." -- Peter Suber

Le Nomic a été conçu et créé par Peter Suber. Il a été publié la première fois dans l'article de Douglas Hofstadter "Metamagical Themas" (in Scientific American, 1982), puis ensuite dans le livre de Hofstadter, traduit en français sous le titre : "Ma thémagie". Peter Suber a modifié les règles et les a publiées dans son propre livre, The Paradox of Self Amendment en 1990.

Bibliographie

Le livre de Peter Suber : The Paradox of Self-Amendment: A Study of Law, Logic, Omnipotence, and Change (en anglais) est disponible en ligne à  l'adresse suivante : http://www.earlham.edu/~peters/writing/psa/

Ma Thémagie, en quète d'essence, de l'esprit et du sens, de Douglas Hofstadter, le livre qui a fait découvrir le jeu en Europe. Trad. de l'américain par Lise Rosenbaum, Jean-Baptiste Berthelin, Jean-Luc Bonnetain, InterEditions, 1988. ISBN : 2-7296-0234-8

Liens externes

news:fr.rec.jeux.nomic ¦ http://www.nomic-fr.com ¦ http://jcbrenier.free.fr/nomic/nomicFAQfr.html ¦ http://nomic.levillage.org