Accueil |

Pêche (halieutique)

    

La pêche est une activité qui consiste à  capturer des animaux aquatiques, principalement des poissons, mais aussi des crustacés, dans leur milieu naturel, mers, océans, étangs, lacs, cours d'eau. Elle est pratiquée par les pêcheurs, soit à  titre de loisir, soit à  titre professionnel. Dans le cas de la baleine, qui est un mammifère, on parle plutà´t de chasse.

La pêche est une source importante de protéines animales pour l'humanité, mais sa croissance est compromise par l'épuisement des ressources naturelles, par suite de la surpêche. De plus en plus, le relais est pris par la pisciculture marine ou d'eau douce.

La pêche loisir est très réglementée et nécessite un permis ou carte-pêche. La pêche professionnelle en mer l'est encore trop peu pour protéger efficacement les ressources.

La connaissance de la biologie et de l'exploitation des ressouces de la pêche s'appelle l'halieutique.

Sommaire
1 Différents types de pêche
2 Techniques de pêche
3 Aspects économiques
4 Aspects écologiques
5 Europe : la politique commune des pêches
6 Voir aussi
7 Liens externes

Différents types de pêche

Pêche professionnelle ou commerciale

Pêche sportive ou de loisir

Pêche à  la posée

Pêche au coup

Pêche à  la mouche

La pêche à  la mouche se décline en deux catégories:

Ces deux techniques consistent à  imiter les insectes qui soit pondent leur Å“ufs à  la surface de l'eau (mouche sèche) soit à  l'éclosion de ces Å“ufs (nymphe). Les poissons comme l'
ombre étant consommateur de ces insectes mordent à  l'hameçon.

Techniques de pêche

Aspects économiques

Selon les statistiques de la FAO, le total des pêches mondiales en 2000 est estimé à  130,4 millions de tonnes dont 96,7 destinées à  l'alimentation humaine, soit une disponibilité de 16,2 kg par habitant.

Sur ce total de 130,4 millions de tonnes, 94,8 sont dues à  des captures (pêche continentale ou marine) et 35,6 (soit 27 %) sont la production de l'aquaculture.

La Chine est le premier producteur mondial avec 41,6 millions de tonnes en 2000 (dont 24,6 millions de tonnes, soit 60 %, provenant de l’aquaculture). Ces chiffres, en forte progression, sont considérés comme surestimés.

Pour les pêches de capture, les principaux pays producteurs en l'an 2000, ont été, dans l'ordre décroissant, la Chine, le Pérou, le Japon, les États-Unis, le Chili, l’Indonésie, la Russie et l’Inde.

Les principales espèces pêchées ont été en 2000 :

En France, selon les chiffres de l'Ofimer (2004), le secteur de la pêche emploie 21 000 marins pour 6 000 navires. 40 criées réparties le long du littoral gèrent les produit pêchés, d'une valeur globale de 1,12 milliards d'euros. Ceux-ci sont distribués par 380 entreprises de mareyage et 290 entreprises de transformation.

Aspects écologiques

Europe : la politique commune des pêches

La politique commune de la pêche est entrée en vigueur en 1983.

Organisation commune du marché des produits de la pêche et de l'aquaculture

Créée dans le cadre de la PAC, elle comprend quatre éléments :

Voir aussi

Aquaculture |
Poisson

Liens externes


La pêche est également un fruit comestible produit par le pêcher, arbre de la famille des Rosacées. Le goà»t sucré, l'aspect juteux et coloré de la pêche a donné l'expression "avoir la pêche", qui signifie idiomatiquement "être en forme".