Accueil |

Paléolithique

    

Le paléolithique (à‚ge de la pierre taillée ou à‚ge de la pierre ancienne), terme inventé par le préhistorien John Lubbock, est la dernière partie du Pleistocène. C'est une période post-glacière, qu'on divise le plus souvent en : Pour les aspects climatologiques, géographiques, et géologiques de la période, on voudra bien cliquer dans les liens de la liste.

C'est la période la plus longue de la préhistoire qui commence avec l'apparition de l'homme.

Sommaire
1 L'homme du Paléolithique
2 Civilisations

L'homme du Paléolithique

Fin tertiaire, c'est-à -dire au Pléistocène inférieur, apparaissent les premières manifestations de l'homme.

La fabrication d'outils n'est plus déterminante pour discerner si l'australopithèque est un homme ou presque un homme depuis la découverte de cultures animales, Bororo et Chimpanzé surtout. Toutefois, les Australopithèques en fabriquent. Il connaissent la taille des galets Pebble Culture.

En Chine, les Pithécanthropiens connaissent le feu et s'en servent. Travaux de l'abbé Breuil et de Pierre Teilhard de Chardin.

Au Pléistocène Moyen, apparition des Néanderthaliens (civilisation du Moustier) puis du groupe Pré-Sapiens, (Néanthropiens).

Lors de la dernière période glaciaire, apparition de l'Homo Sapiens (Cro-Magnon, Grimaldi) en conccurence avec les Néanderthaliens.

A la fin du Pleistocène, différenciation entre les Mongoloà¯des, résidant en Asie, les Négroà¯des, résidant en Afrique Centrale, les Australoà¯des et les Europoà¯des, souvent nommés Caucasiens.

Civilisations

On en compte 4 le plus souvent.

Au paléolithique inférieur


Biface micoquien en silex de Haute-Saà´ne

Au paléolithique moyen


Nucleus et éclat levallois en silex de Haute-Saà´ne








Au paléolithique supérieur


à  suivre

à€ cette époque, l'homme vit en tribus nomades ou à  sédentarisation périodique. On a longtemps cru qu'il habitait les grottes peintes, découvertes à  Altamira en 1874 (par Marcelino de Sautuola) ou à  Lascaux en 1940. On pense aujourd'hui que ces grottes étaient des lieux d'un culte chamanique, sans objectif cynégétique comme on l'a longtemps cru.

L'habitat évolue depuis des abris naturels, jusqu'à  des campements en peaux d'animaux. Il se nourrit de la chasse, de la pêche et de la cueillette. C'est à  cette époque que l'homme apprend à  maîtriser le feu.

Cette période prend fin avec la sédentarisation de l'homme et débouche sur le mésolithique lui même suivi du néolithique.

ligne du temps