Accueil |

Planeur

   

Un planeur est un aérodyne dépourvu de moteur.

Il s'agit d'un aéronef muni de plans sustentateurs à  allongement important lui conférant un angle de plané très faible. Son pilotage s'effectue en maîtrisant les trois axes de roulis, tangage et lacet. Les planeurs peuvent être mis en l'air de trois façons différentes. La plus répandue est le remorquage par un avion dit remorqueur, la seconde moins fréquente est le treuil et enfin plus rarement, par ses propres moyens grà¢ce à  un moteur escamotable.

Sommaire
1 Eléments constitutifs principaux
2 Instruments de vol et équipements
3 Pourquoi un planeur peut-il rester en l'air longtemps ?
4 Les différentes façons pour prendre de l'altitude
5 Les différents types de fabrications des planeurs de compétition
6 La pratique sportive
7 Quelques records
8 Quel est l'état actuel de la technique ?
9 Voir aussi
10 Liens Externes

Eléments constitutifs principaux

Monoplaces ou biplaces, on distingue trois parties essentielles :

Instruments de vol et équipements

En 2003 en France les dispositifs et les instruments d'aide au pilotage impératifs sont les suivants : Les instruments complémentaires sont les suivants Pour finir, le ou les pilotes doivent disposer d'un parachute.

Pourquoi un planeur peut-il rester en l'air longtemps ?

Le planeur chute toujours lentement vers le sol (taux de chute ou angle de plané), pour tenir l'air, le pilote recherche donc des courants aériens ascendants dans lesquels il essaiera de maintenir sa machine afin de profiter de la force ascensionnelle de ceux ci ; si cette vitesse ascensionnelle est plus élevée que le taux de chute du planeur, ce dernier gagnera de l'altitude. Ainsi en "transitant" d'un courant ascendant à  l'autre, il lui est possible de tenir l'air des heures et de parcourir de grandes distances.

Planeur Type Schempp-Hirth Discus en finale tous aérofreins sortis

Les différentes façons pour prendre de l'altitude

Les différents types de fabrications des planeurs de compétition

Historiquement on peut classer les différents types de fabrications de la façon suivante

Planeur Biplace de performance, envergure 25 m finesse max. 60
Photo FUCHS - Puimoisson - 07/2002


Motoplaneur slovène APIS ULM avec dispositif de décollage sorti, le pilà´ne supporte le moteur et l'hélice.

La pratique sportive

Le pilotage du planeur donne lieu à  une pratique sportive qui s'appelle le Vol à  Voile. Ses adeptes sont des vélivoles. On distingue deux disciplines :

Quelques records

Distance en biplace : 1 375 km J.N. et HERBAUD (F)
Distance en ligne droite : 1 461 km H.W. GROSSE (D)
Distance sur Aller Retour : 1 646,7 km T. KNAUFF (USA)
Altitude absolue : 14 938 mètres R. HARRIS (USA)
Vitesse sur triangle de 100 km : 217 km/h J.P. AYNE (USA)
Vitesse sur triangle de 1 000 km : 169 km/h H. FISCHER (D)

Quel est l'état actuel de la technique ?

Les machines les plus performantes affichent aujourd'hui des finesses de 60 jusqu'à  70 pour le nec plus ultra tandis que les constructeurs les plus à  la pointe de la technologie, assurent être techniquement capable de produire aujourd'hui des machines de finesse 100 ce qui reste encore une frontière mythique : parcourir 100 km pour une perte d'altitude de 1 000 m. Soit, pour une journée de vol en plaine o๠les plafonds de l'ordre de 2 200 m sont assez fréquents, une autonomie théorique de 220 km !

Voir aussi

Aérodynamique ~ Aéronautique ~ Aviation ~ Avion ~ IFR ~ Instruments de vol
Unité en aviation ~ VFR ~ ULM ~ Planeurs militaires

Liens Externes

Le motoplaneur solaire Icaré 2
Récit d'un baptême de l'air en planeur