Accueil |

Politique de l'Argentine

L'Argentine est une république. L'actuel président se nomme Néstor Kirchner (investiture, le dimanche 25 mai 2003).

Sommaire
1 Exécutif
2 Histoire
3 Liens
4 Liens externes

Exécutif

Les élections présidentielles se déroulent en un ou deux tours. Si aucun candidat ne récolte plus de 45% des votes, alors un deuxième tour est organisé. Seuls les deux candidats qui ont remportés le plus de votes participent au deuxième tour (2003). Historiquement, le pays est marqué par le bipartisme entre les parti Justicialiste (ou Péroniste) et le parti Radical (Union Civique Radicale (UCR)), et l'élection se fait normalement dès le premier tour.

Histoire

19 candidats étaient inscrits pour les élections du 19 avril 2003, fait exceptionnel, et un second tour était attendu.

Élections présidentielles 2003

Les 19 candidats étaient (dans l'ordre alphabétique) :

  1. Jorge Altamira
  2. Juan Carlos Arcagni
  3. José Bonacci
  4. Alfredo Bravo
  5. Elisa Carrià³
  6. Manuel Herrera
  7. Néstor Kirchner
  8. Manuel Manusovich
  9. Mario Mazzitelli
  10. Carlos Menem
  11. Leopoldo Moreau
  12. Ricardo Là³pez Murphy
  13. Ricardo Mussa
  14. Gustavo Breide Obeid
  15. Adolfo Rodrà­guez Saà¡
  16. Guillermo Sulling
  17. Enrique Venturino
  18. Patricia Walsh
  19. Carlos Zaffore

Carlos Menem, ancien président est arrivé en tête au premier tour avec 24% des voix, suivi de Nestor Kirchner, proche de l'actuel président, Eduardo Duhalde, avec 22%. Tous les deux sont issus du parti judicialiste. Carlos Menem, d'après les sondages, ne paraissait pas pouvoir significativement progresser par rapport à  son score du premier tour et semblait donc promis à  une lourde défaite, avec 30% de retard. Il a renoncé le 14 mai, à  quatre jours du second tour, laissant Nestor Kirchner devenir automatiquement président. Les adversaires de Menem, et notamment l'entourage du président Duhalde ont qualifié cette décision d'irresponsable, puisqu'en privant Kirchner de la victoire au second tour, en faisant un président par défaut, elle pourrait miner sérieusement sa légitimité.

Liens

Liens externes