Accueil |

Politique de l'Inde

Sommaire
1 Le gouvernement
2 Le système juridique
3 Les partis politiques en Inde
4 Fiche synthétique
5 Liens externes

Le gouvernement

Selon sa constitution, l'Inde est "une république souveraine, socialiste, laà¯que, démocratique."

Comme les États-Unis, l'Inde connait une forme fédérale de gouvernement. Cependant, le gouvernement central y exerce un plus grand contrà´le sur les états fédérés. Elle tire son modèle parlementaire du système parlementaire britannique. à€ plusieurs occasions, le gouvernement national, a imposé une administration directe sur plusieurs états, comme il le fait toujours d'ailleurs pour les territoires. Le gouvernement exerce ses larges prérogatives administratives au nom du président, dont les fonctions sont en grande partie cérémoniales. Le président et le vice-président sont élus au suffrage indirect pour une durée de cinq ans par un collège électoral spécial. Leurs mandats sont décalés, et le vice-président ne devient pas automatiquement président au décès de celui-ci ou dans des circonstances o๠il n'exerce plus le pouvoir.

Le vrai pouvoir exécutif national appartient au Conseil de Ministres, dirigé par le premier ministre de l'Inde. Le président nomme le premier ministre désigné par le parti ou la coalition ayant la majorité parlementaire. Le président nomme ensuite les ministres subalternes conformément aux préconisations du premier ministre.

Le parlement bicaméral de l'Inde comprend le Rajya Sabha (le Conseil des états) et le Lok Sabha (Chambre du peuple). Le Conseil de Ministres est responsable devant le Lok Sabha. Les législatives des états et des territoires élisent 233 membres au Rajya Sabha, et 12 sont nommés par le président comme experts en matière de science ou d'arts.

Les membres élus du Rajya Sabha ont un mandat de six ans, et sont renouvelés par tiers tous les 2 ans. Le Lok Sabha se compose de 545 membres ; 543 sont directement élus pour un mandat de cinq ans. Les deux derniers sont nommés par le président s'il estime que la Communauté anglo-indienne est sous-représenté.

l'Inde comporte 28 états et 7 territoires. Au niveau des états, certains suivent un modèle bicamériste d'après le modèle du parlement national. Les ministres en chef des états sont responsables devant le peuple par les élections alors que le premier ministre est responsable devant parlement. Chaque état a également un gouverneur présidentiel désigné qui peut assurer certains pouvoirs importants autrefois dévolus au gouvernement central. Le gouvernement central exerce un plus grand contrà´le des territoires que des états, bien que quelques territoires aient obtenu une plus grande maîtrise de leurs propres affaires.

Les gouvernements locaux en Inde ont moins d'autonomie que leurs équivalents aux États-Unis. Quelques états essayent de revitaliser les conseils traditionnels de village, ou panchayats, ce qui visent à  favoriser la participation démocratique populaire au niveau rural, o๠une grande partie de la population vit toujours.

Le système juridique

Le système juridique indépendant de l'Inde a été mis en place sous les Anglais, sous le Raj britannique, et ses concepts et procédures suivent ceux des pays anglo-saxon. La cour suprême se compose d'un juge en chef et de 25 juges assistants, tous désignés par le président conformément aux préconisations du premier ministre. Dans les années 1960 l'Inde a arrêté d'employer des jurys populaire pour la plupart des procès, les jugeant corrompus et inefficaces, laissant ce travail aux juges professionnels.

l'Inde a une police efficace qui est largement moins corrompue que beaucoup d'autres dans la région. Ses membres sont connus pour brutaliser les suspects, et fréquemment accusés de d'obtenir des confessions par la force.

Les prisons de l'Inde sont de qualité de raisonnable, mais elles sont habituellement surchargées. Bien que l'Inde maintienne la peine capitale, seule une poignée de personnes y sont condamnés tous les ans.

L'Inde n'a pas adhéré à  la Cour internationale de Justice.

Les partis politiques en Inde

Le premier ministre Atal Bihari Vajpayee accéde au pouvoir en octobre 1999 après une élection générale dans laquelle la coalition de 13 parties menée par le BJP et appelée l'Alliance Démocratique Nationale (National Democratic Alliance) obtient la majorité absolue.

La coalition reflète la tendance continue dans la politique indienne à  s'éloigner du parti du Congrès historiquement dominant et à  base nationale vers de plus petits partis à  base locale. Ce processus bien visible au cours d'une grande partie de la décennie passée se continuera probablement à  l'avenir.

le parti Bharatiya Janata (BJP)

Le parti Bharatiya Janata (le parti du peuple indien), d'orientation nationaliste hindouee obtient la majorité relative dans les élections du Lok Sabha (Chambre du Parlement) en septembre 1999. Il mène actuellement un gouvernement de coalition conduit par le premier ministre Atal B. Vajpayee. Le président du parti Kushabhau Thakre a été élu par la direction nationale du parti en avril 1998. Le BJP tire principalement sa force politique de la "ceinture Hindi" composée de régions du nord et de l'ouest de l'Inde. Le parti détient le pouvoir dans les états suivants : Goujerat, Uttar Pradesh (dans une coalition avec plusieurs petits partis), Himachal Pradesh (dans une coalition avec le Himachal Vikas Congress), Panjab (dans une coalition avec l'Akali Dal), Haryana (dans une coalition avec le Indian National Lok Dal). Considéré comme le parti des hautes castes et des milieux commerçants, le BJP a cependant fortement accru son électorat dans les basses castes au cours des dernières élections nationales et d'état.

Le BJP profite de l'appui politique fort du Vishwa Hindu Parishad (VHP), qui est une organisation nationaliste hindou. Le VHP préconise au gouvernement indien de favoriser les hindous par rapport aux minorités musulmane et chrétienne. Son chef, Praveen Togadia, a attaqué l'ancien premier ministre Sonia Gandhi affirmant que le parti du Congrès était devenu le "protecteur des militants islamiques." Le VHP soutient également la construction d'un temple dédié au dieu hindou Ram ou Rama sur l'emplacement de la mosquée de Babri (ou Babur) à  Ayodhya. La mosquée avait été rasée par des activistes hindous en 1992, provoquant des émeutes communautaires dans tout le pays.

le Parti du Congrès (I)

Le Parti du Congrès (I), fondé en 1885, participa à  toute les étapes qui ontméné à  l'indépendance du pays, avec notamment la présidence de Nehru dès 1929. Il est au pouvoir de 1947 à  1977, puis de 1980 à  1989, et de 1991 à  1999.
Il est aujourd'hui mené par Sonia Gandhi (veuve du défunt premier ministre Rajiv Gandhi), est le second en nombre de sièges au Lok Sabha. Il se glorifie d'être un parti laà¯que et centriste, historiquement dominant en Inde. Cependant, ses résultats dans des élections nationales ont montré son déclin durant la dernière décennie. Le congrès règne toujours dans les états du Madhya Pradesh, du Rajasthan, du Maharashtra (dans une coalition avec le National Congress Party), au Karnataka, et trois des petits états du nord-est. Le Parti du Congrès a souffert d'un transfert de sa réserve traditionnelle de voix vers des partis régionaux et ou basés sur la caste, tels que le Bahujan Samaj Party et le Samajwadi Party.

Sonia Gandhi, qui est d'origine italienne et chrétienne, est continuellement attaquée par les défenseurs de BJP comme étant une étrangère qui ne devrait pas diriger l'Inde.

Janata Dal United Party

Le Janata Dal United Party se voit comme un parti national mais ne représente une force significative que dans Karnataka et le Bihar. Il préconise une idéologie laà¯que et socialiste et tire beaucoup de son appui populaire de la communauté musulmane, des castes inférieures, et des tribus aborigènes.

parti démocratique populaire, Jammu Kashmir

Ce parti local a gagné les élections en octobre 2002, renversant l'alliance pro-BJP qui détenait le pouvoir de longue date. Le PDP est allié avec le Parti du Congrès (I).

Fiche synthétique

nom du pays : forme longue conventionelle: République de l'Inde forme courte conventionelle: Inde

Data code : IN

type de gouvernement : république fédérale

capitale : New Delhi divisions administratives : 28 états et 7 territoires de l'union* : Andaman et Nicobar *, Andhra Pradesh, Arunachal Pradesh, Assam, Bihar, Chandigarh *, Chhattisgarh, Dadra et Nagar Haveli *, Daman et Diu *, Delhi *, Goa, Goujerate, Haryana, Himachal Pradesh, Jammu et Kashmir, Jharkhand, Karnataka, Kerala, Lakshadweep *, Madhya Pradesh, Maharashtra, Manipur, Meghalaya, Mizoram, Nagaland, Orissa, Pondicherry *, Panjab, Rajasthan, Sikkim, Tamil Nadu, Tripura, Uttaranchal, Uttar pradesh, Bengale Occidental

Indépendance : 15 aoà»t 1947 (du Royaume-Uni) Jours fériés: Anniversaire de la proclamation de la République, 26 janvier (1950)

constitution : 26 janvier 1950

système légal : basé dessus droit coutumier anglais

droit de vote:''' 18 ans, universel pouvoir exécutif : chef d'état :

chef du gouvernement : Premier ministre Atal Behari Vajpayee (depuis 19 mars 1998) cabinet ministériel: Conseil de Ministres désigné par le président suivant les recommandations du premier ministre

élections :

résultats des élections : pouvoir législatif : le Parlement bicaméral ou Sansad comprend le Conseil des états ou Rajya Sabha (un corps se composant d'un maximum de 250 membres dont 12 sont nommés par le président, le reste est choisi par les membres élus de l'état et les assemblées territoriales (les membres le restent pour un mandat de six ans) et l'assemblée du peuple ou Lok Sabha (545 sièges ; 543 ont élu par élection au suffrage universel direct, 2 désignés par le président ; les membres ont un mandat de cinq ans)

élections : Assemblée du peuple - dernières élections du 5 septembre au 3 octobre 1999 résultats des élections: Assemblée du peuple - pourcentages de voix par parti : alliance du BJP 40.8%, alliance du congrès 33.8%, autres 25.4% ; sièges par parti - alliance BJP 304, alliance Congrès 134, autres 105

pouvoir judiciaire : La cour suprême, les juges sont nommés par le président et y restent jusqu'à  l'à¢ge de 65

partis politiques et leaders:

Akali dal (représentant la communauté religieuse Sikh au Panjab) Prakash Singh Badal
All India Anna Dravida Munnetra Kazhagam ou AIADMK J. Jayalalitha;
All India Forward Bloc ou AIFB Prem Dutta Paliwal (chairman), Chitta Basu (general secretary);
Asom Gana Parishad Prafulla Kumar Mahanta;
Bahujan Samaj Party or BSP Kanshi Ram;
Bharatiya Janata Party or BJP Kushabhau Thakre, président, L. K. Advani, A. B. Vajpayee;
Bihar Peoples Party Anand Mohan Singh;
Biju Janata Dal or BJD Navin Patnaik;
Communist Party of India or CPI Indrajit Gupta;
Communist Party of India-Marxist or CPI-M Harkishan Singh Surjeet;
Communist Party of India/Marxist-Leninist or CPI/ML [Vinod MISHRA];
Parti du Congrès (I) [Sonia GANDHI, presidente];
Dravida Munnetra Kazagham or DMK (a regional party in Tamil Nadu) [M. KARUNANIDHI];
Indian National League [Suliaman SAIT];
Janata Dal (Ajit) [Ajit SINGH];
Janata Dal United Party or JDU [Sharad YADAV, president, I. K. GUJRAL];
Kerala Congress (Mani faction) [K. M. MANI];
Muslim League [G. M. BANATWALA];
National Conference or NC (a regional party in Jammu and Kashmir) [Farooq ABDULLAH];
Rashtriya Janata Dal or RJD [Laloo Prasad YADAV];
Revolutionary Socialist Party or RSP [Tridip CHOWDHURY];
Samajwadi Party or SP [Mulayam Singh YADAV, president];
Samata Party or SAP (formerly Janata Dal members) [George FERNANDES];
Shiv Sena or SHS Bal Thackeray;
Tamil Maanila Congress [G. K. MOOPANAR];
Telugu Desam (un parti régional en Andhra Pradesh) [Chandrababu NAIDU];
Trinamool Congress [Mamata BANNERJEE]

Liens externes