Accueil |

République démocratique du Congo

          

La République démocratique du Congo est un pays d'Afrique centrale, connu de 1971 à  1997 sous le nom de Zaà¯re. C'est une ancienne colonie belge: le Congo belge. La capitale est Kinshasa.
République démocratique du Congo
(Détails)
Devise nationale : Sans
Langue officielle Français
Langues nationales Lingala
Swahili
Tshiluba
Kikongo
Capitale Kinshasa
Président Joseph Kabila
Superficie
 - Totale
 - % eau
Classé 12e
2 345 410 km²
3.3%
Population
 - Totale (Année)
 - Densité
Classé 23e
55 225 478 habitants
24 hab/km²
Indépendance
 - Date
de la Belgique
30 juin 1960
Monnaie Franc Congolais
Fuseau horaire UTC de +1 a +2
Hymne national Debout Congolais
Domaine Internet .
Indicatif téléphonique 243

Sommaire
1 Histoire
2 Politique
3 (Subdivisions)
4 Géographie
5 Économie
6 Démographie
7 Culture
8 Divers
9 Liens externes

Histoire

Article détaillé : Histoire du Congo

Dès les années 40, dans ce qui était alors le Congo belge, deux tendances indépendantistes importantes se manifestaient dans la capitale Léopoldville : celle des « gens d'en bas Â» (Bas-Congo et Bandundu) parlant le kikongo et celle des « gens d'en haut Â» parlant le lingala, venant de l'Équateur d'abord et finalement de tout l'intérieur du pays. Dans la première catégorie se forma en 1949 une association d'abord culturelle et finalement politique, l'ABAKO, dont Joseph Kasavubu devint son président en 1954. Son rêve devint de rétablir l'ancien royaume Kongo de l'époque portugaise, en fait celui des Bakongo. Cette tendance se durcit très vite et réclama bientà´t l'indépendance immédiate tout en demeurant fédéraliste lorsqu'il s'agit plus tard de discuter le problème du reste du Congo. Les évolués « d'en haut Â», venant de régions plus diversifiées et séduits par le « Plan de 30 ans pour l'émancipation de l'Afrique Â» du Professeur belge Van Bilsen, publié en 1956, étaient aussi désireux de maintenir le grand Congo unitaire. Leur manifeste dans ce sens publié le 1er juillet 1956 fut vigoureusement combattu par l'ABAKO dès son assemblée générale du 23 aoà»t 1956. Le plan de 30 ans est déclaré utopique : « la nationalisation des grandes compagnies vivrières et agricoles comme des parastataux est souhaitable. Puisque l'heure est venue, il faut accorder aujourd'hui même l'indépendance immédiate ! Â» La Belgique, qui croyait à  la progressivité de la transition vers l'indépendance organisa les premières élections à  l'échelon communal, limitées aux grandes villes en 1957. L'ABAKO triompha inévitablement à  Léopoldville et cela impressionna certains unitaristes, tel Patrice Lumumba, un Tetela du Kasaà¯, intelligent et idéaliste, qui ne tarda pas à  fonder son propre « mouvement national congolais Â» MNC-Lumumba, plus revendicatif que celui du MNC-Kalondji, Kalondji étant aussi un Kasaà¯en unitariste. Ces jeunes rivalités politiques confrontées aux structures tribales compliquées du Congo allaient former un mélange détonnant qui détruirait au bout de cinq années la première démocratie parlementaire congolaise. On ne peut que rappeler ici quelques épisodes saillants :

Politique

Article de fond : Politique du Congo

Présidents :

(Subdivisions)

Article de fond : (Subdivisions) du Congo

Géographie

Article de fond: Géographie du Congo


Carte de la République Démocratique du Congo
extraite de
CIA World Factbook

Économie

Article de fond : Économie du Congo

Démographie

Article de fond : Démographie du Congo

Culture

Article de fond : Culture du Congo >
Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
\r

Divers

Liens externes


Pays du monde  |  Afrique