Accueil |

Réseau téléphonique commuté

  

Le réseau téléphonique commuté (ou RTC) est le réseau du téléphone (fixe et mobile), dans lequel les postes des abonnés sont reliés à  des centraux téléphoniques, eux-mêmes reliés entre eux.

Pour établir une communication point à  point, il faut composer un numéro pour que les commutateurss des centraux relient l'appelant à  l'appelé. La commutation consiste à  réserver un canal de communication pour toute la durée de la communication entre les parties reliées.

à€ l'origine, les commutations se faisaient à  l'aide d'opérateurs et d'opératrices, grà¢ce à  un système de fiches et de tableau d'arrivée des abonnés, puis vinrent les systèmes de commutations automatiques, qui n'ont cessé d'être améliorés : d'abord électromécaniques, ils sont maintenant informatiques. Les premiers tableaux de commutation comprenaient quelques dizaines de prises d'abonnés, les commutateurs informatiques actuels peuvent gérer plusieurs milliers d'abonnés, sachant qu'en moyenne, seule une fraction d'entre eux seront en communication simultanément.

Les transmissions numériques avec "modems RTC" sont permises. Mais ce réseau, en particulier le système de commutation, est peu approprié pour le transfert de données numériques, le débit binaire maximal ne dépassant pas les 120kb/s.

Désormais les lignes finales entre l'abonné et le central physique (la boucle locale) sont suffisament courtes et peuvent accueillir des transmissions numériques de débit plus important (jusqu'à  6Mbit/s en 2004), dites xDSL. Les liaisons entre terminaux mobiles et les centraux sont quant à  elles moins performantes, limitées par la technologie utilisée pour transmettre le signal.