Accueil |

Résidu vert

Les résidus verts sont les végétaux ligno-cellulosiques provenant de la taille et de l'entretien des espaces verts, publics et privés, de l'élagage des haies et arbres d'alignement. Ils sont composés Le volume de ces résidus est important : en France, environ 17 millions de m3, soit 0.3 m3 par habitant et par an.

Les acteurs confrontés au problème de la gestion des résidus verts sont

La législation actuelle impose la gestion des résidus issus de la production et de la consommation.
Les options pour gérer ces résidus verts sont l'incinération, l'épandage agricole des produits recyclés et le compostage. Néanmoins, la surface disponible pour l'épandage n'est pas infinie. Il est donc nécessaire que des actions de concertation soient menées entre les producteurs de matière organique, en particulier dans les régions disposant de faibles surfaces d'épandage. Le ministère de l'Environnement fixe une limite maximum à  l'incinération afin d'obliger les collectivités locales à  augmenter la part du recyclage et du compostage.

Le compostage des résidus verts peut être réalisé en mélange avec du lisier ou des boues d'épuration des eaux par exemple.

Pour l'obtention d'un compost de bonne qualité, il est indispensable que les résidus verts soient correctement triés, les corps non compostables ayant été éliminés. Dans cet optique, il est nécessaire d'initier la population au tri à  travers des actions de sensibilisation réalisées dans les déchetteries lors des collectes.

Le recyclage des résidus verts relève essentiellement du développement local.